Connectez-vous S'inscrire
MENU

Le CHU de Nîmes met en place la plus importante équipe de pharmaciens en France au service des patients

Rédigé par Rédaction le Mardi 7 Janvier 2014 à 14:19 | Lu 2386 fois


Le CHU de Nîmes a déployé une équipe mobile de 17 pharmaciens cliniciens dans les services médecine et de chirurgie, afin d'améliorer la qualité de la prise en charge médicamenteuse. Il s'agit du dispositif le plus important de France dans ce domaine.


Le CHU de Nîmes met en place la plus importante équipe de pharmaciens en France au service des patients
La pharmacie clinique améliore la pertinence et la sécurité de la prise de médicament par l'intégration du conseil pharmaceutique dans le processus de soin au quotidien. Le conseil et l'intervention des pharmaciens au plus près des équipes hospitalières médicales et infirmières, de leurs patients et des professionnels de santé libéraux, avant, pendant et après l'hospitalisation permettent de prévenir les erreurs médicamenteuses. Une attention particulière est portée aux médicaments auto prescrits et aux patients ayant une maladie chronique. Cette surveillance est renforcée lors des étapes de prescription et d'administration aux points sensibles du parcours du patient : début de l'hospitalisation, transfert d'un service à l'autre, retour au domicile.
 
Ce dispositif dont l'efficacité est prouvée scientifiquement vise à améliorer la coordination entre les différents acteurs de la prise en charge médicamenteuse. Il optimise la transmission d'informations : bilan médicamenteux, prescriptions, lettre de sortie, plan de prise médicamenteuse, par contact direct entre pharmaciens hospitaliers et pharmaciens et, médecins libéraux, infirmiers libéraux et hospitaliers.
 
Par ailleurs, une telle structuration a démontré des effets bénéfiques sur la durée de séjour du patient à l'hôpital et optimise la continuité de ses soins.
 
 
"La conciliation médicamenteuse est un processus pluridisciplinaire (pharmaciens, médecins et infirmiers) qui permet d'intercepter et de corriger 75% des évenements indésirables médicamenteux (EIM) aux points de transition : entrée, sortie, transferts, commente le Dr Kinowski, pharmacien, chef de service. L'équipe de pharmaciens du CHU de Nîmes, pilote sur des projets nationaux et internationaux a été le moteur de cette démarche alliant sécurité, qualité et économie de dépenses."
 
 
Le CHU attend également de ce projet qu'il favorise le décloisonnement entre la ville et l'hôpital, en améliorant la coordination entre les différents acteurs de la prise en charge médicamenteuse.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017