Connectez-vous S'inscrire
MENU

Un CHU attractif pour les jeunes médecins: la rémunération n’est pas le seul argument

Rédigé par Rédaction le Vendredi 4 Novembre 2016 à 09:31 | Lu 722 fois


Jean-Pierre Dewitte, président de la Conférence des directeurs généraux des CHU, met en avant l’importance de l’attractivité de l’exercice médical à l’hôpital public.


« La question de la rémunération n’est pas la seule condition déterminante, a souligné Jean-Pierre Dewitte. L’attractivité est un problème global et multifactoriel qui concerne aussi fortement la médecine libérale ». La difficulté à recruter de jeunes médecins hospitaliers rejoint, selon lui, celle de motiver l’installation de médecins généralistes et de repeupler les déserts médicaux. La médecine a ses particularités : « Nous devons tenir compte du fait que la médecine est un exercice pluridisciplinaire qui comprend des gardes, avec les contraintes que cela suppose. Se pose aussi la question de la rigueur d’une sélection soumise à un numerus clausus trop restrictif ».     

Dans un contexte d’avancée sociale, la préservation de la vie personnelle du médecin est devenue une nécessité au même titre que son développement professionnel, les contraintes et la pénibilité de certaines tâches étant de plus en plus mal vécues. « En particulier quand les effectifs sont réduits et que la charge de travail individuelle s’en trouve impactée » souligne Jean-Pierre Dewitte.          

Aujourd’hui le CHU intègre l’ensemble des paramètres contribuant à la qualité des conditions d’exercice professionnel : possibilité d’intégration harmonieuse dans une équipe pluridisciplinaire, opportunité de développement professionnel continu par la formation permanente, visibilité d’un potentiel d’évolution à moyen terme. Le CHU dispose aussi d'atouts propres à sa dimension universitaire et régionale : présence d'équipes expertes dans quasiment toutes les spécialités, existence de centres de simulation, plateaux techniques dotés d'équipements de dernière génération, très appréciés des jeunes médecins férus d'innovations - robot chirurgical, salle hybrides, laboratoires de pointe avec dans ce domaine un leadership bien souvent international.  La possibilité de conduire des projets de recherche est aussi un élément décisif. 
 
Il s’agit également pour les directions de CHU de contribuer aux facilités d’intégration personnelles pour le médecin lui-même, comme pour son conjoint et sa famille.

 
« La réflexion sur l'attractivité de l'exercice médical, nous oblige à repenser l'organisation humaine du CHU, pour co-concevoir, dans un dialogue renforcé avec chacun de nos praticiens, la trajectoire professionnelle qui répondra le mieux à ses attentes », a conclu le président Dewitte.
 
Un entretien à découvrir en vidéo sur https://www.youtube.com/watch?v=dzm0aU0_E5A  
 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | Les rencontres à faire sur les Salons Santé Autonomie 2015 | News | SSA 2015 | HospitaliaTV à la Paris Healthcare Week