Connectez-vous S'inscrire
MENU

Sterenn, la télémédecine sous une bonne étoile en Bretagne

Rédigé par Rédaction le Lundi 26 Septembre 2016 à 11:43 | Lu 487 fois


Sterenn, la plateforme régionale de télémédecine en Bretagne, est opérationnelle depuis mars 2015. Retour sur les projets déployés, leurs enseignements et sur les perspectives à venir.


Suite à un appel à projets en 2013, l’Agence Régionale de Santé a confié au Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) e-Santé Bretagne l’acquisition d’une solution de télémédecine mutualisée : Sterenn.
 
Lancée en 2014 avec le consortium SPIE Communications, Inovelan et AZ Network, Sterenn met à disposition des professionnels de santé les outils et les méthodes nécessaires pour assurer des actes de téléconsultation, de téléexpertise et de téléassistance.

Des projets pilotes déployés progressivement

Depuis mars 2016, Sterenn a intégré progressivement 10 centres experts, 24 sites requérants et 12 professionnels de santé libéraux requérants, le tout sur 6 domaines cliniques : la psychiatrie, la gériatrie et les plaies dans toute leur diversité avec la chirurgie vasculaire, le pied diabétique, la dermatologie et les plaies-escarres. 407 actes ont été effectués depuis mars 2015.
 
 
Les 7 projets pilotes suivants sont actuellement en activité :
 
- Agetelepsy : Téléconsultation et téléexpertise en psychiatrie proposées par le centre hospitalier Guillaume Régnier (Rennes) aux résidents de 4 EHPAD.
 
- Telehpad : Téléconsultation pour les résidents en EHPAD de gériatrie, psychiatrie, dermatologie, cardiologie et neurologie. Porté par la Mutualité française des Côtes d’Armor, ce programme regroupe un établissement de Soins de Suite et Réadaptation (SSR), 2 centres hospitaliers publics, 2 hôpitaux psychiatriques, 5 EHPAD et des médecins généralistes.
- Telefigar : Consultation et expertise à distance en gériatrie, neurologie, dermatologie et diabétologie. Il rassemble le CHU de Rennes, le Centre Régional de Gériatrie de Chantepie, 3 EHPAD et le réseau Diabète 35.
 
- TLM pl@ies chroniques : Téléconsultation et téléassistance pour les patients souffrant de plaies chroniques avec un infirmier plaies et cicatrisation, un ergothérapeute ou un médecin. Porté par le Pôle Saint-Hélier (Rennes), ce programme implique 6 EHPAD et 2 structures pour patients à domicile.
 
- Télémédecine T6 Saint Malo Cancale : prise en charge multi-spécialités des personnes résidant en EHPAD Porté par la Communauté Hospitalière de Territoire (CHT) Rance Emeraude.
 
- Télémédecine EPSM 56 : Téléconsultation, téléexpertise et téléassistance médicale en psychiatrie par L’Etablissement Public de Santé Mentale (EPSM) de Saint-Avé aux résidents des EHPAD du territoire de santé n°4 (Vannes, Ploërmel, Malestroit).
 
- Téléplaies T7 : Téléexpertise pour les plaies chroniques et la cicatrisation. Ce projet est porté par la CHT d’Armor (Centre Hospitalier de Paimpol) en lien des professionnels de santé libéraux du territoire. 


Accompagnement technique et métier, organisation transverse, les clés d’un projet de télémédecine


Plusieurs enseignements sur les plans technique, métier et organisationnel ont déjà été tirés. 
Les professionnels de santé disposent aujourd’hui d’un espace de travail solide et fiable. Sterenn est basée actuellement sur un workflow générique, commun à toutes les spécialités (dermatologie, gériatrie...), qui a permis de rassembler tous les usages. Une spécialisation sera envisagée dans un second temps.
 
Si les équipes informatiques des grands centres hospitaliers sont en mesure d’accompagner les professionnels de santé, les petites structures de proximité (EHPAD, libéraux) ne disposent pas forcément des compétences techniques nécessaires en interne.
 
D’autre part, la diversité des activités médicales et l’organisation des établissements ont mis en évidence un besoin d’audits techniques et d’accompagnement.
 
Stéphane Toullec, directeur de projets à SPIE ICS, explique « Fort de notre expérience dans le secteur de la santé en Bretagne et du management de projets, SPIE ICS assure la gouvernance de la maîtrise d’œuvre Sterenn avec des partenaires experts en télémédecine : éditeur, intégrateur de solutions de visioconférence, hébergeur sécurisé et spécialiste de la hotline médicale qui permet à l'ensemble des professionnels de santé de s'appuyer sur une plateforme d'échange d'informations sécurisées et accessible en ligne. La télémédecine est un projet médical, c’est pourquoi SPIE ICS met l’accent sur la forte composante métier en accompagnant les professionnels de santé avec le GCS e- Santé Bretagne.
 
Outre le fait d’adapter la meilleure solution matérielle et d’apporter des solutions techniques (lien opérateur, câblage, réseau informatique, poste de travail...), SPIE ICS préconise également des aménagements afin de réunir les meilleures conditions visuelles et acoustiques pour la réalisation d’un acte de télémédecine (peinture, insonorisation, éclairage...). Grâce à sa capacité à traiter les nouvelles technologies, l’ouverture à des usages de mobilité et la diversité du catalogue Sterenn, SPIE ICS participe avec le GCS e-Santé Bretagne et les acteurs métiers au déploiement de la télémédecine en Bretagne. »
 
Enfin, le succès des projets repose sur une coordination et une organisation transverses sur le long terme. Ceci induit un alignement managérial de la direction, de la Commission Médicale d’Etablissement (CME), des responsables de pôles, des services médicaux et techniques.
Sterenn, la télémédecine sous une bonne étoile en Bretagne

La télémédecine sous une bonne étoile...

L’Agence Régionale de Santé a saisi l’opportunité de l’appel à projets « télémédecine », lancé en 2013 pour mettre à disposition des acteurs de santé un nouveau service. En effet, Sterenn permet la coexistence de différents projets de télémédecine au sein d’un même outil et garantit ainsi aux porteurs d’initiatives et à l’ARS le respect des normes de sécurité, de traçabilité et d’archivage des données.
 
Anne-Briac Bili, responsable de l’Espace Numérique Régional de Santé, précise : « L’intérêt d’une telle plateforme est aussi de pouvoir constituer réellement une communauté régionale de professionnels autour de la télémédecine, en mettant en relation l’offre d’expertise (les requis) et les demandes d’avis (les requérants) quel que soit le lieu de prise en charge du patient. Par exemple, l’agenda partagé permet tout de suite de solliciter le professionnel disponible selon le type de la demande et la spécialité concernée.
Afin de créer une réelle dynamique de coopération entre les professionnels, l’intégration du plus grand nombre d’acteurs permettra d’enrichir l’offre d’expertise multi-spécialités et de répondre à des demandes d’avis en dehors des territoires de proximité si aucun professionnel n’est disponible.
 
Dans cette logique, tous les porteurs de projet sont conduits à utiliser la plateforme mise à leur disposition, qui sera notamment un des outils au service du projet médical des futurs Groupements Hospitaliers de Territoires (GHT). La convergence des projets viables devra alors être organisée grâce à l’intégration de toutes les ressources qui peuvent être mutualisées à l’échelle d’un territoire ou de la région.
 
Un autre enjeu pour l’Agence Régionale de Santé : le suivi de l’activité de télémédecine en région avec la possibilité de visualiser, via Sterenn, les flux d’échanges entre les acteurs, le nombre et type d’actes, les structures, les professionnels.... Autant de données nécessaires afin d’évaluer les usages et l’impact de la télémédecine dans la prise en charge des patients et l’évolution des pratiques professionnelles ».

Au programme pour fin 2016 : mobilité, ergonomie et nouveaux périmètres

De nouveaux objectifs sont visés d’ici fin 2016 :
 
- Améliorer l’expérience utilisateur, avec notamment une nouvelle ergonomie de la plateforme.
 
- Renforcer les organisations de télémédecine afin de soutenir la conception et la pérennité des activités de coordination au sein des organisations de soins.
 
- Accompagner de nouveaux périmètres, dont les projets de télémédecine en territoires insulaires sélectionnés par l’ARS avec Belle-Ile-en-Mer, Molène, Ouessant et Bréhat, mais aussi le projet de télémédecine entre le centre hospitalier de Saint Pierre et Miquelon et le CHU de Rennes. Une activité de télé expertise en médecine vasculaire et en dermatologie sur le territoire du Centre Bretagne est également en cours de démarrage, dans le cadre d’un projet porté conjointement par le Centre Hospitalier Centre Bretagne et l’URPS Médecins Libéraux de Bretagne.
 
- Déployer le service pour améliorer la prise en charge sanitaire des personnes détenues. Une étude des besoins et de faisabilité vient d’être finalisée.
 
- Développer la mobilité avec deux chantiers : un premier sur une tablette durcie pour les interventions multi-sites dont les environnements techniques sont maîtrisés (établissements pavillonnaires, médecin coordinateur de plusieurs EHPAD, Centre Médico- Psychologique, etc.) et un second sur l’accès à Sterenn pour un exercice hors les murs, en cabinet libéral et/ou au domicile du patient. Les acteurs des projets TLM Pl@ies chroniques, Telehpad, Telefigar et Agetelepsy vont participer à ces expérimentations.
 
 
Pour Stéphanie Quiguer, directrice de projets Innovation et Expertise au GCS e-Santé Bretagne : « le choix de démarrer les usages de Sterenn sur la prise en charge en télémédecine des personnes en EHPAD représente un fort enjeu en terme de viabilité médico-économique. La valeur ajoutée de ces activités qui évitent les déplacements, facilitent un accès rapide à l’expertise médicale et contribuent au développement des compétences des soignants est clairement mise en évidence par les patients et les professionnels de santé.
 
Toutefois, chaque structure requérante génère unitairement peu d’activité. La diversification de l’offre de spécialités des centres experts et l’ouverture de cette offre à un public plus large sont maintenant recherchés. Pour favoriser ces extensions à de nouveaux acteurs, il est important de trouver le bon compromis entre le niveau de qualité nécessaire à la réalisation de ces actes et le niveau d’investissement matériel possible, en favorisant des dispositifs accessibles et mutualisés. » 
Sterenn, la télémédecine sous une bonne étoile en Bretagne




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017