Connectez-vous S'inscrire
MENU

"Santé connectée" : Aquitaine Développement Innovation lance 
le 1er Living-Lab E-Santé Aquitain

Rédigé par Rédaction le Jeudi 28 Mai 2015 à 07:48 | Lu 486 fois


Forte du succès du rendez-vous "Santé Connectée" qui a réuni à Bordeaux en octobre dernier industriels et professionnels de santé, Aquitaine Développement Innovation (ADI) va encore plus loin dans l'accompagnement de l'écosystème aquitain de l'e-santé. L'agence régionale de soutien à l'innovation et le Cluster TIC Santé Aquitain ont lancé le 1er "Living Lab E-Santé" régional, une opération qui consiste à mobiliser les utilisateurs (professionnels de santé, acteurs médicaux-sociaux, patients...) pour tester auprès d'eux les produits et services de demain. Objectif : aider les entreprises à développer les innovations qui seront les plus pertinentes, car validées par l'usage.


"Santé connectée" : Aquitaine Développement Innovation lance 
le 1er Living-Lab E-Santé Aquitain
« Nous proposons aux industriels régionaux l'équivalent pour la dimension médicale d'une étude clinique, mais spécifique à la dimension usage des innovations e-santé. Une offre de recherche et développement inédite pour des entreprises que nous savons très prometteuses pour continuer à tirer l'Aquitaine dans le secteur de l'e-santé », confie Jean-Georges Micol, Directeur Général d'ADI.

ADI soutient l'écosystème aquitain e-santé

De la fertilisation croisée industriels / professionnels de santé...
C'est au vu de la croissance exponentielle de l'offre de santé connectée (objets "intelligents" de types applications, objets connectés, médias sociaux, serious games... à vocation médicale), qu'ADI a choisi de placer ce marché parmi ses priorités.
 
De ses différentes analyses, l'Agence a relevé que la valeur et l'utilité des outils de santé connectée résident dans l'implication des professionnels de santé dès la conception, sur des aspects la plupart du temps non technologiques, mais d'usage ou de pratique médicale. De même, les laboratoires de recherche peuvent y contribuer par un apport méthodologique ou technologique. Ce rapprochement s'est avéré être une condition indispensable à la différentiation et à la compétitivité future des entreprises du cluster TIC Santé Aquitain.
 
C'est ainsi qu'ADI a organisé, le 4 octobre dernier à Bordeaux, un événement inédit sur le thème de la "santé connectée" qui a réuni 112 participants, dont 46 entreprises (41%), 27 professionnels de santé (24%) et 11 chercheurs (10%). Une journée dense qui a permis de confronter les modèles économiques et d'échanger concrètement sur ce nouveau champ de la médecine en plein développement.
Téléchargez le compte-rendu de la journée du 4 octobre 2014 en cliquant ICI
 
 
... à l'expérimentation auprès des "utilisateurs"
 
Place désormais au test et à l'évaluation des innovations. Dans le prolongement de sa stratégie, ADI a mis sur pied le 1er Living Lab E-Santé Aquitain dont le coup d'envoi a été donné le 5 mars à Bordeaux à l'Hôtel de Région.
 
Une approche par l'usage qui permet de valider les opportunités de marché des produits et services : « L'utilisation d'une technologie n'est jamais complètement prévisible, elle peut conduire à tout autre chose que ce qu'avaient prévu les concepteurs professionnels. Cette étape est d'autant plus importante en matière d'e-santé que ces innovations répondent à une population à la fois très en demande et très variée dans ses besoins et ses attentes », explique Jean-Georges Micol.

Le fonctionnement du Living Lab E-Santé Aquitain

Le Living Lab E-santé Aquitain consiste en une organisation pilotée, dans sa phase de préfiguration, par ADI, qui permet :
 
- d'analyser un projet d'entreprise (technologies, produits, services, outils ou usages innovants), de repérer et qualifier les besoins en matière de tests d'utilisation en conditions réelles, et d'orienter l'entreprise vers le centre de compétences adapté.
 
- d'accompagner le centre de compétences dans la rédaction d'un protocole d'évaluation.
 
- de conseiller l'entreprise et de mettre à sa disposition un réseau de compétences utiles à la mise en œuvre de l'expérimentation (financière, juridique, propriété intellectuelle, assurance, etc.).
 
- de procéder au recrutement de la "cohorte d'utilisateurs" définie dans le protocole d'évaluation.
 
- d'assurer le suivi de l'expérimentation jusqu'à la remise du rapport d'étude.

Ses acteurs

- Les industriels, collectivités, porteurs de projet souhaitant tester en conditions quasi réelles d'utilisation une technologie, un produit, un process, un service, ou un usage innovant dans le champ de la e-santé (SIH - SIS, DM communicants, télémédecine, HAD SAD...).
 
- Les experts méthodologiques : ce sont les laboratoires de recherche, organismes, ou sociétés ayant des compétences spécifiques sur telle ou telle approche des usages (CHU de Bordeaux / Université Victor Ségalène, Ecole Nationale Supérieure de Cognitique, ISPED Centre d'investigation clinique-Epidémiologie clinique, etc.)
 
- Les utilisateurs de solutions e-santé
> Les utilisateurs "investigateurs" (testeurs) : ce sont tous les intervenants du monde sanitaire et médico-social, en activité, ayant manifesté un intérêt à participer au Living Lab E-Santé Aquitain.
> Les "têtes de réseaux" : CISS Aquitaine, ARS, URPS, fédérations hospitalières, Cluster OSASUNA, association d'EHPAD, de patients, etc. Ils jouent un rôle prépondérant dans le relais des informations, la sensibilisation et la mobilisation de leurs adhérents.
 
- ADI (coordination du Living Lab dans sa phase de préfiguration).
 
- Le Cluster TIC Santé Aquitain et ses industriels adhérents, en tant que pourvoyeurs de projets pour le Living-Lab.

Un tissu industriel aquitain leader et soutenu

L'Aquitaine est leader français dans le domaine des TIC santé avec 1 000 emplois privés, 45% du chiffre d'affaires national et près de 50% des effectifs de la filière française en informatique de santé.
 
 
Une dynamique industrielle favorisée par
 
- Le Cluster TIC Santé Aquitain (co-animé par ADI et composé d'industriels, d'acteurs de la recherche et de professionnels de santé).
 
- La volonté régionale de favoriser la maturation des produits et leur mise sur le marché.
 
- Un nombre important de professionnels du sanitaire et du médico-social susceptibles d'être mobilisés et impliqués dans l'accompagnement des projets e-santé des industriels.
 
- Un tissu de compétences académiques spécialisées sur les usages : ENSC, Lab de Cognitique, RAUDIN, ISPED... et une expérience largement reconnue de TéléSanté Aquitaine.
 
- Une volonté politique d'inscrire l'Aquitaine comme région qui compte dans le déploiement des grandes orientations nationales (Silver Economie, stratégie nationale de santé, Territoire de soins Numériques...) et européenne (fonds structurels 2014-2020...).




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | Les rencontres à faire sur les Salons Santé Autonomie 2015 | News | SSA 2015 | HospitaliaTV à la Paris Healthcare Week