Connectez-vous S'inscrire
MENU

SSA 2014 - Les rencontres d'Hospitalia : Ascom développe son offre PTS

Rédigé par Rédaction le Jeudi 29 Mai 2014 à 12:14 | Lu 809 fois


Fournisseur international en communication mobile sur site pour des secteurs tels que les hôpitaux, les maisons de retraite, les industries, les administrations, la grande distribution et l’hôtellerie, Ascom Wireless Solutions est aujourd'hui le leader mondial dans la fourniture de terminaux DECT et WiFi. Il consacre 10% de son chiffre d'affaires annuel en Recherche et Développement pour proposer à ses clients des solutions à la pointe de la technologie. Ascom est présent dans 17 pays et compte 1 900 employés. Ascom France S.A., filiale de la division Wireless Solutions, basée à Nanterre (92), est spécialiste en solutions applicatives métiers pour les secteurs santé, industrie et services. Son offre PTS « Productivité, Traçabilité, Sécurité » propose une richesse d'applicatifs pour améliorer la productivité de l'organisation, tout en assurant la sécurité des personnes avec une traçabilité des évènements associés.


SSA 2014 - Les rencontres d'Hospitalia : Ascom développe son offre PTS
« Toute notre offre PTS s’articule autour de ces 3 notions, explique Philippe Billet, Directeur Général d’Ascom France. Ainsi, pour ce qui est de la productivité, nos solutions d’appels infirmières, dont les messages d’alertes sont envoyés sur des téléphones sans fil, permettent d’améliorer la productivité des personnels soignants, désormais notifiés en temps réel lorsqu’un patient les demande, et ce quelle que soit leur localisation au sein de l’établissement. L’application dédiée à la gestion du brancardage envoie pour sa part des requêtes aux brancardiers disponibles afin de fluidifier l’organisation de cette activité transverse essentielle pour la production des soins.
 


SSA 2014 - Les rencontres d'Hospitalia : Ascom développe son offre PTS
Cette application illustre également de manière parlante la notion de traçabilité inhérente à l’offre PTS : le régulateur peut en effet savoir, à tout moment, quel opérateur a pris en charge le brancardage de quel patient, le lieu de prise en charge et de destination, l’heure, etc. Il peut en outre plus facilement localiser le patient, améliorant dès lors l’organisation du plateau technique. 
 
Enfin, en ce qui concerne la sécurité, celle des professionnels de santé est garantie grâce à un bouton d’alerte intégré à nos téléphones sans fil, dont la fonction géolocalisation permet des interventions rapides. Ce même téléphone intègre par ailleurs également une fonction ‘perte de verticalité’, qui permet de générer des alertes automatiques en cas de situation potentiellement sensible. La sécurité des patients est quant à elle assurée grâce à notre application de gestion des fugues, soit des bracelets qui garantissent que le porteur demeure dans la zone autorisée. Un bouton d’alerte et une fonction ‘perte de verticalité’ permettent, là aussi, de signaler les situations problématiques ».
 
 
Outre cette solution globale (téléphones sans fil, appels infirmières, gestion des brancardages, bracelets patients), trois solutions ont été plus particulièrement mises en lumière lors d’HIT 2014 :
 
- Les applications métiers « Unite Acess » (pour iOS) et « SmartConnect » (pour Android), qui permettent de déployer les solutions métiers d’Ascom sur Smartphone et tablette mobile. À noter que l’application SmartConnect existe avec et sans l’option « Protection du Travailleur Isolé » (PTI).
 
- Ascom a également dévoilé une nouvelle application métier pour la sécurité des patients alités : couplée avec une caméra, cette solution signale automatiquement les sorties de lit, grâce à un algorithme spécifique.
 
- Enfin, en écho aux préoccupations actuelles des établissements de santé, Ascom a développé une application pour la gestion des lits : les téléphones sans fil permettent ainsi désormais aux soignants de renseigner l’occupation des lits. Centralisées sur une interface informatique, ces données permettent aux services d’urgence de connaître la disponibilité des lits en temps réel.

SSA 2014 - Les rencontres d'Hospitalia : Ascom développe son offre PTS

Le Centre Hospitalier de Mantes-la-Jolie fait entrer le brancardage dans l’ère du tout connecté !

Construit en 1997, le Centre Hospitalier François Quesnay de Mantes-la-Jolie est un établissement de santé publique reconnu, entre autres, pour ses compétences en termes de médecine et d’explorations fonctionnelles. Service transverse clé, le brancardage représente à ce titre une véritable colonne vertébrale, permettant d’assurer le transport des patients d’un service à l’autre en respectant des contraintes strictes d’horaires, de mode de transport et de spécificités médicales.
 
« Nous effectuons chaque jour aux alentours de 120 transports entre les services où sont hospitalisés les patients vers les services prestataires : l’imagerie médicale, le bloc opératoire ou les consultations, explique Carine Khalid, responsable de la logistique au sein du CH de Mantes-la-Jolie. Il est donc crucial, pour le bon fonctionnement de l’hôpital, que l’organisation soit la plus fluide possible avec une tolérance zéro pour d’éventuelles erreurs de routage ». Or, depuis la conception du service, ce routage se faisait quasi manuellement, avec un système de carnet dans lequel le brancardier devait noter la course à effectuer, le nom du patient, son mode de transport, l’heure de prise en charge et de dépose, le service concerné, les éventuelles contraintes de type oxygène, perfusions, etc. Équipés de bips, les brancardiers devaient par ailleurs rentrer en contact direct avec les services prestataires.
 
« Ce système commençait à montrer ses limites, ajoute Carine Khalid. Non seulement il était sujet à des erreurs d’interprétation, mais il pouvait également y avoir des courses non répertoriées ou oubliées, sans oublier l’absence de traçabilité et des surcharges de travail pour certains brancardiers ». De plus, les bips utilisés étaient sujets à deux limitations majeures : une saturation progressive de l’autocom, et des zones « blanches » où les bips étaient hors couverture, rendant certains brancardiers injoignables. Une autre limitation venait de l’organisation même du service suite à l’utilisation de ces bips : chaque bip était rattaché à un parcours précis, rendant le lissage des pics et creux d’activité impossible. « Il était grand temps de penser à refondre notre architecture et notre organisation afin de lisser cette charge de travail et d’opter pour un système qui nous permettrait non plus de juste affecter une course à un bip mais bien d’identifier le brancardier disponible le plus proche de la zone de prise en charge ! », reconnaît Carine Khalid.
 


La solution adoptée
 
En 2012, la Direction de la Logistique et des Achats du CH de Mantes-la-Jolie décide de moderniser son service de brancardage et procède à diverses études afin de voir quelles sont les meilleures solutions adoptées par des centres hospitaliers de même nature à travers la France. « Nous avons rapidement identifié des systèmes qui associaient voix, données et géolocalisation et semblaient correspondre en tous points à nos besoins, explique Carine Khalid. Nous nous sommes tournés vers la société Ascom, spécialiste reconnu de ce genre de solutions et qui a tout de suite pu nous conseiller. »
 
« Après analyse des besoins du Centre Hospitalier, il nous est apparu que la solution la plus appropriée était une mutualisation de l’infrastructure wifi pour assurer les communications voix et données, ainsi que la géolocalisation des brancardiers », ajoute Nidaa Tohmé, ingénieur avant-vente chez Ascom. Ascom a ainsi conseillé au CH de Mantes-la-Jolie de s’orienter vers le déploiement de téléphones Ascom i62, le premier mobile au monde à intégrer la norme 802.11n. Ce mobile utilisant toute la performance du réseau existant, il garantit que les données et la voix s'intègrent parfaitement au réseau sans en diminuer sa capacité. Il a de plus pour avantage d’être interopérable avec les technologies des principaux constructeurs d'infrastructure WiFi disponibles sur le marché et bénéficie d’une administration facilitée grâce à des mises à jour via la technologie OTA (over the air). Cette solution pouvait donc s’intégrer extrêmement facilement et rapidement dans l’infrastructure déjà en place dans le centre hospitalier.
 
« Une fois notre décision prise, il nous a fallu moins d’un mois pour le déploiement, la mise en production et la formation des personnels concernés, se réjouit Carine Khalid. Nos interlocuteurs quotidiens Ascom et IPSILAN Networks (intégrateur réseau au CH et partenaire certifié Ascom) se sont montrés disponibles, réactifs et toujours en mesure de nous apporter les réponses à nos interrogations. Le fait de se sentir ainsi épaulés nous a confortés dans le choix de nos partenaires. »
 
Quels bénéfices pour la solution déployée ?
 
Désormais, les demandes de prise en charge des patients sont faites par l’envoi d’un message texte sur l’appareil mobile du brancardier disponible qui se trouve être le plus proche du lieu de prise en charge. Le message envoyé recense toutes les informations nécessaires au brancardier (sexe, nom, prénom, date de naissance, numéro de chambre, service de prise en charge, service de destination, moyen de transport, état du patient, etc.),  sans que celui-ci n’ait besoin d’appeler le régulateur. Toutefois, en cas de doute, la fonctionnalité voix du combiné lui permet de joindre son interlocuteur.
 
Le brancardier a également la possibilité de renseigner l’outil de suivi des brancardages grâce à un menu déroulant qui recense tous les cas de figure possibles (patient pas encore disponible, service encombré, patient agité, etc.) et qui permet au régulateur d’avoir une vision d’ensemble constamment à jour du trafic hospitalier. Toutes ces innovations ont ainsi simplifié et fluidifié les échanges au sein de l’établissement.
 
« Le principal écueil à éviter lors de ce type de déploiement qui transforme la façon dont les individus travaillent au quotidien est, bien sûr, la résistance éventuelle au changement, souligne Carine Khalid. Nous avons été agréablement surpris par l’accueil qui a été réservé à la solution par les brancardiers. Ils ont tout de suite compris le bénéfice qu’ils allaient en retirer avec un lissage de l’activité sur l’intégralité du personnel en fonction des disponibilités réelles des uns et des autres. De plus, tout comme le personnel soignant, les brancardiers sont éminemment sensibles à la qualité du service prodigué aux patients. Ils sont à leur contact toute la journée et étaient souvent les premiers à pâtir d’un éventuel souci de routage. Désormais, leur mission est facilitée par la technologie Ascom et ils peuvent se concentrer sur la relation avec le patient ! »
 
 
Pour plus d’informations : www.ascom.fr  




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | Les rencontres à faire sur les Salons Santé Autonomie 2015 | News | SSA 2015 | HospitaliaTV à la Paris Healthcare Week