Connectez-vous S'inscrire
MENU


Publication du rapport d’activité 2013 de l’Institut national du Cancer

Rédigé par Rédaction le Lundi 4 Août 2014 à 12:41 | Lu 305 fois
Actu


L’Institut national du cancer publie son rapport d’activité 2013, année charnière pour l’Institut, engagé dans la finalisation des actions du Plan cancer 2009-2013, et leur évaluation, ainsi que dans l’élaboration du nouveau Plan cancer 2014-2019.


Publication du rapport d’activité 2013 de l’Institut national du Cancer
L’année 2013 a également constitué un jalon dans la mise en œuvre du projet d’établissement 2012-2015 visant à conforter la capacité de l’Institut à éclairer et coordonner les politiques de lutte contre le cancer.

Les faits marquants et actions phares en 2013

- Priorité donnée à l’achèvement du 2ème Plan cancer et à la préparation du nouveau Plan cancer 2014-2019 : les équipes de l’INCa ont été mobilisées pour finaliser les actions et les engagements du Plan cancer 2009-2013 et en produire le bilan, ainsi que pour contribuer à l’élaboration du troisième Plan cancer qui doit mobiliser l’ensemble des acteurs de la lutte contre le cancer pour la période 2014-2019.
 
- Optimisation de l’organisation des soins : plusieurs actions de structuration visant à améliorer la qualité et l’équité des soins pour tous les patients à travers le territoire ont abouti. Le processus de reconnaissance des 23 réseaux régionaux de cancérologie est achevé, le dispositif en oncogériatrie couvre l’ensemble des régions, permettant aux personnes âgées atteintes d’un cancer de bénéficier d’une prise en charge adaptée. Enfin, grâce à un nouvel appel à projets organisé en 2013, ce sont désormais 23 groupes de cancers rares qui font l’objet d’une organisation spécifique autour de centres experts nationaux.
 
- Une recherche clinique toujours en net développement : le nombre de patients inclus dans les essais cliniques a augmenté de plus de 70% sur la durée du second Plan cancer (2009-2013), s’accompagnant dans le même temps d’un accroissement des publications scientifiques et de la représentation française dans les congrès internationaux. Par ailleurs, l’avancée de la France dans le domaine de la médecine personnalisée et du déploiement des thérapies ciblées compte parmi les acquis importants du Plan cancer 2009-2013. Un programme de recherche clinique particulièrement novateur dans le domaine a notamment vu le jour en 2013, le programme AcSé. Il vise à favoriser l’accès des patients, susceptibles d’en bénéficier, à des molécules innovantes et ce, quelle que soit leur pathologie, en s’appuyant sur les plateformes de génétique moléculaire qui couvrent l’ensemble du territoire.

- La situation épidémiologique du cancer en France sous surveillance : dans le cadre d’un partenariat INCa-InVS-Hospices civils de Lyon-Francim, les données d’incidence et de survie pour l’ensemble des pathologies cancéreuses en France ont été mises à jour. Ces données sont capitales puisqu’elles reflètent l’ampleur de l’enjeu de la lutte contre les cancers et permettent de piloter et d’évaluer les politiques publiques dans ce domaine. Elles sont aussi encourageantes puisque le taux de survie des personnes malades cinq ans après le diagnostic a progressé pour la majorité des types de cancers et qu’apparaît une baisse du taux d’incidence de certaines pathologies dans les dernières années.

- Un programme de lutte intégrée contre le cancer du sein : L’Institut a également conduit en 2013 un programme transversal de lutte contre le premier cancer féminin, intégrant des actions de recherche, d’amélioration de la qualité des soins et d’information des femmes, notamment sur les avantages et les inconvénients du dépistage.

Un projet d’établissement 2012-2015 bien engagé

L’année 2013 a également été rythmée par la progression de la mise en œuvre du projet d’établissement 2012-2015. Bien engagé, celui-ci vise à conforter la capacité de l’Institut à éclairer et coordonner les politiques de lutte contre le cancer. Plusieurs chantiers importants du projet d’établissement ont nourri la préparation du 3ème Plan cancer.

- Démocratie sanitaire : l’année 2013 a marqué l’implication croissante de l’Institut national du cancer dans le processus de démocratie sanitaire, qui vise à associer l'ensemble des acteurs du système de santé dans l'élaboration et la mise en œuvre de la politique de santé, dans un esprit de dialogue et de concertation. En février 2013, l’Institut a constitué son nouveau comité des usagers et des professionnels (Comup), instance de consultation permanente placée auprès de la présidente de l’INCa. Le Comup s’est réuni de façon trimestrielle, combinant séances plénières et ateliers, majoritairement dédiés à la préparation du nouveau Plan cancer.

- Une expertise renforcée : le renforcement de la qualité et de l’indépendance de l’expertise est un axe majeur du projet d’établissement. En 2013, l’INCa a formalisé une procédure de mobilisation des experts en maintenant une attention toujours soutenue à la prévention des conflits d’intérêt.


Durant l’année 2013, l’INCa a aussi veillé à poursuivre la mise en place de projets visant à améliorer l’évaluation de ses actions et à accroitre son efficience et la sûreté de ses procédures internes.

Pour plus d’information





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017