Connectez-vous S'inscrire
MENU


Pharmacie clinique : les résultats de l’appel à projets national

Rédigé par Rédaction le Jeudi 8 Décembre 2016 à 09:49 | Lu 398 fois
Pharmacie


La structuration de parcours de soins – et en particulier l’organisation de la sortie d’hospitalisation du patient – est au cœur des priorités identifiées par les pouvoirs publics, les professionnels de santé et les représentants des patients. Il s’agit d’un enjeu majeur qui ne pourra se traduire, notamment, qu’avec la garantie d’une continuité optimale des soins et une sécurisation de la prise en charge thérapeutique aux points de transition (ville/hôpital, hôpital/hôpital ou hôpital/maison de retraite par exemple). Sans oublier une amélioration de la pertinence des prescriptions et de l’efficience des stratégies thérapeutiques.


Pharmacie clinique : les résultats de l’appel à projets national
C’est précisément ce que permet une activité émergente dont le rôle sera déterminant dès les prochaines années : la pharmacie clinique.
 
Objectif : renforcer le dialogue médico-pharmaceutique, en y associant les patients, sur l’éducation thérapeutique, le conseil aux malades et aux soignants, la surveillance des traitements, le suivi pharmaceutique des patients au sein des établissements de santé et au-delà.
 
L’analyse des thérapeutiques par le pharmacien, partie intégrante de la pharmacie clinique, peut se traduire par la démarche de conciliation médicamenteuse qui consiste à garantir, tout au long du parcours de soins, la continuité des traitements pris par un patient ainsi que leur compatibilité.

En 2015, un état des lieux de la conciliation médicamenteuse

Une enquête, menée par le ministère en 2015, a permis d'établir un état des lieux de la mise en œuvre de la conciliation médicamenteuse, d’apprécier le niveau de compréhension du dispositif par les professionnels et d’identifier leurs attentes dans ce domaine. 1 688 établissements de santé (sur 2 567 interrogés) ont répondu : près de 90% d’entre eux ont déclaré réaliser une activité de pharmacie clinique et 22%, avoir déjà pratiqué la conciliation médicamenteuse dans leurs structures.
 
Dès lors, il ressort de cet état des lieux qu’il est nécessaire de développer massivement la pharmacie clinique et d’accompagner les professionnels – notamment en matière de formation – pour la pratiquer. C’est dans cette optique qu’un appel à projets national a été lancé pour impulser/consolider l’activité de pharmacie clinique couplée à une démarche d’évaluation qualitative et médico-économique.

En 2016, un appel à projets national

Entre février et juin 2016, 170 dossiers ont été adressés au ministère par les établissements de santé, confirmant la très forte mobilisation des acteurs sur le sujet.
 
Un jury, associant entre autre des représentants des sociétés savantes de pharmacie clinique, des usagers, des cadres de santé, des internes en pharmacie et santé publique, des médecins et des directeurs d’hôpital, a statué en octobre sur les 151 dossiers recevables.
 
Au final, 10 projets – dont ceux d’un établissement de soins de suite et de réadaptation (SSR) et d’un établissement psychiatrique – feront l’objet d’un accompagnement financier à hauteur de 250 000€ par structure, soit une enveloppe totale de 2,5M€.

 
Les 10 équipes lauréates de l’appel à projets
 
- EPSM du Morbihan : « Optimiser le processus de sortie des patients hospitalisés en santé mentale en les positionnant acteurs de leur parcours de soins »
 
- Centres SSR de Saint-Joseph et de Jalavoux : « Optimiser la prise en charge médicamenteuse chez la personne âgée lors de son séjour en centre de SSR »
 
- CHU de Dijon : « Optimiser le parcours de soins du patient traité par chimiothérapie anticancéreuse : programme COACH – COllaboration Assistance Chimiothérapie »
 
- CHU de Nantes - CH de Saint-Nazaire : « Organiser le parcours de soins des patients chirurgicaux adultes et pédiatriques : intégrer, graduer et évaluer une offre territoriale globale de pharmacie clinique »
 
- CHR de Metz-Thionville : « Rationaliser et sécuriser la prise en charge thérapeutique du patient par le déploiement de la pharmacie clinique »
 
- CH Métropole-Savoie (site de Chambéry) : « Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse »
 
- GHT Nord-Icaunais (CH de Joigny et CH de Sens) : « Développer la pharmacie clinique dans le groupement hospitalier de territoire Nord-Icaunais »
 
- Hôpital René-Muret (AP-HP) : « Mettre en place des interventions de pharmacie clinique au point de transition hôpital-ville pour la préparation à la sortie et l’accompagnement des patients hospitalisés en service d’addictologie »
 
- CH Saint-Mihiel de Verdun : « Mettre en place la conciliation médicamenteuse au service d’accueil des urgences pour les patients de 75 ans et plus qui seront hospitalisés »
 
- Hôpital de la Timone (AP-HM) : « Étudier une démarche pluridisciplinaire visant à sécuriser la prise en charge thérapeutique du patient de plus de 75 ans poly-pathologique et hospitalisé dans des services non gériatriques et l’étendre vers une démarche ville-hôpital lors de sa sortie »




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017