Connectez-vous S'inscrire
MENU

NANO-IMAGERIE PAR FLUORESCENCE : LE TEST DE TISSU ELABORE PAR KONICA MINOLTA FACILITE LE DIAGNOSTIC DU CANCER

Rédigé par Admin le Mardi 21 Mars 2017 à 12:20 | Lu 257 fois


Si les progrès en médecine permettent de traiter le cancer mieux que jamais, environ 21,6 millions nouveaux cas devraient être signalés d'ici à 2030, selon une étude du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), ce qui en fait la première maladie mortelle et un problème majeur pour la société.

Les sociétés pharmaceutiques travaillent d'arrache-pied pour élaborer de nouveaux traitements. L'attention s'est récemment portée sur ce qu'on appelle les « médicaments à ciblage moléculaire », ciblant des types spécifiques de cancer. Cependant, un diagnostic précis de la pathologie est essentiel pour élaborer et utiliser ces médicaments. Quand une personne est atteinte de cancer ou que la présence d'un cancer est suspectée, la détermination précise de la quantité et de la localisation de certaines protéines dans un échantillon de tissu permet l'élaboration et le déploiement d'un médicament à ciblage moléculaire adapté, même à un stade précoce.

En ayant cela à l'esprit, Konica Minolta et l'Université de Tohoku ont élaboré un test de tissu extrêmement sensible (HSTT, pour « High Sensitive Tissue Testing ») qui détecte de manière précise les protéines qui se manifestent dans les cellules cancéreuses en utilisant des nanoparticules fluorescentes.



DES NANOPARTICULES FLUORESCENTES POUR UN TRAITEMENT PRÉCIS DU CANCER

L'immunocoloration permet aux médecins de vérifier la présence de protéines spécifiques et de déterminer jusqu'où le cancer s'est développé. Au moyen du procédé DAB, un composé conventionnel pour l'immunocoloration, il est possible de confirmer si des protéines particulières observées dans les cellules cancéreuses sont présentes.
 
Avec le HSTT de Konica Minolta, il est non seulement possible de confirmer la présence de ces protéines, mais aussi leur quantité et leur localisation. Seules les protéines spécifiques sont illuminées (avec le procédé de nanocoloration). En outre, le HSTT permet de classer les patients de manière fiable. En connaissant le type de protéines, et donc de cancer, présents, il est possible de savoir si le ciblage moléculaire devrait fonctionner ou non. Les essais cliniques peuvent avancer rapidement et efficacement, ce qui engendre une économie de temps et de ressources financières, tout en accélérant avec succès l'élaboration de nouveaux médicaments.
 
« Nous espérons que cela apportera une contribution au diagnostic et au traitement du cancer. En étant en mesure de détecter des quantités de protéines de cellules cancéreuses plus faibles que jamais, le bon traitement peut être choisi de manière précoce. Cela ne conduira pas simplement à une « médecine personnalisée », dans laquelle les traitements sont adaptés à chaque patient et à chaque forme de cancer, mais réduira également les traitements inutiles, garantissant que les ressources et les services médicaux sont affectés de manière efficace », explique Eliane Richard, chef de marché Grands Comptes de Konica Minolta Business Solutions France.
 

LA NUMÉRISATION PERMET UN DIAGNOSTIC ET UNE IMAGERIE MOLÉCULAIRE PLUS EFFICACES

Aujourd'hui, le HSTT facilite le diagnostic de la maladie par l'analyse d'échantillons, mais Konica Minolta explore également des applications futures.
 
« Par exemple, la pathologie numérique permettrait de diagnostiquer la pathologie à distance, ce qui représenterait une économie de temps et d'argent. Nous étudions également une technologie qui permettrait d'analyser les tissus à l'intérieur du corps sans les extraire, ce qui simplifierait la vie du patient », souligne Eliane Richard. « Quand le HSTT pourra être utilisé efficacement dans l'imagerie moléculaire, nous serons également en mesure d'observer comment les médicaments se déplacent au départ dans le corps, notamment vers où ils sont transportés, et s'ils ont un effet. » 
 
Konica Minolta entend trouver d’autres usages pour sa technologie PID de nano-imagerie à fluorescence unique, pour aider à l'élaboration de nouveaux traitements, réduire les frais de santé ou améliorer le taux de survie et la qualité de vie des patients. 

En savoir plus : https://www.konicaminolta.com/about/research/future/index.html
 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017