Connectez-vous S'inscrire
MENU

Maîtriser la gestion du risque amiante : la révolution BDA

Rédigé par Admin le Jeudi 9 Juin 2016 à 12:20 | Lu 189 fois


Problématique transversale et protéiforme, la gestion du risque amiante appelle une approche pragmatique, reposant sur la recherche d’un juste équilibre entre des enjeux économiques, législatifs et sociétaux. Particulièrement concernés, les établissements de santé peuvent désormais s’appuyer sur le module
de gestion maîtrisée de l’amiante BDA, mis au point par le cabinet d’études Anaé Ingénierie et la société de services en informatique Norsys. Les explications d’Éric Baudon, directeur d’Anaé Ingénierie.


Éric Baudon, directeur d’Anaé Ingénierie
Éric Baudon, directeur d’Anaé Ingénierie
Dans quel contexte est né l’outil BDA ?
Éric Baudon :
Tout est parti d’un constat : l’amiante représente un enjeu d’autant plus prégnant dans les établissements de santé français que de nombreux bâtiments ont été construits avant 1980, à une époque où il était massivement utilisé. Or ces structures ne disposent pas toujours de données fiables quant à sa présence effective, alors même qu’elles sont régulièrement amenées à réaliser des travaux de restructuration sur site occupé tout en étant soumises à d’importantes contraintes budgétaires. Se penchant sur la question en juin 2014, le Sénat avait d’ailleurs fait état de nombreuses difficultés en matière de maîtrise du risque amiante dans le secteur hospitalier, où les ruptures d’informations sont fréquentes au regard de la multiplicité des intervenants. Or une disposition règlementaire datant de 1997 impose à l’ensemble des maîtres d’ouvrage de recenser la présence d’amiante dans leurs locaux ; faute de quoi, ils s’exposent à des risques pénaux. Il est donc indispensable de disposer d’un outil qui permette non seulement de répondre à ces obligations règlementaires, mais aussi de mieux maîtriser les processus via une approche rationnelle et structurée. C’est là tout l’enjeu du module BDA.

Comment fonctionne concrètement cette solution ?
Elle s’articule autour de deux volets : l’identification et la localisation des matériaux concernés,  puis la quantification des interventions nécessaires à leur élimination. BDA met à ce titre à profit deux compétences spécifiques dont le rapprochement a créé de nouvelles synergies. En premier lieu, le savoir-faire d’Anaé Ingénierie, dont la connaissance du terrain a permis de développer un outil métier en adéquation avec les contraintes et exigences des utilisateurs. En second lieu, la forte expertise de Norsys en termes de gestion des données et d’optimisation de leur cycle de vie. Ses équipes sont dès lors parfaitement compétentes pour intégrer BDA au sein du système d’information de l’établissement. La qualité des informations est ici validée en amont afin d’éviter d’éventuelles incohérences, qu’il s’agisse des diagnostics ou de la dénomination des locaux. Ces données désormais structurées sont alors exploitables directement dans le module BDA. Les équipes techniques peuvent y accéder en mobilité, et consulter les diagnostics réalisés par zones, les points de prélèvements et la quantité estimée de matériaux amiantés. Des listes de tâches sont par ailleurs automatiquement générées en vue des contrôles périodiques obligatoires. Le maître d’ouvrage y trouve, pour sa part, un véritable outil d’aide à la décision, qui calcule le coût et la durée estimés des interventions en fonction des volumes à traiter et des matériaux identifiés. Il peut dès lors faire des choix éclairés sur la base de données fiables, formalisées et parfaitement maîtrisées ! 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | Les rencontres à faire sur les Salons Santé Autonomie 2015 | News | SSA 2015 | HospitaliaTV à la Paris Healthcare Week