Connectez-vous S'inscrire
MENU


Le master PMP-Management réunit santé publique, périnatalité, management : un atout pour l’hôpital.

Rédigé par Karine Goueslard, Pr. Catherine Quantin le Jeudi 2 Février 2017 à 17:19 | Lu 755 fois
Actu


Le Master Santé Publique et Environnement parcours Périnatalité, Management et Pédagogie (SPE-PMP) est une formation à visée professionnelle ayant pour objectif de former des professionnels de santé chargés de responsabilités en santé périnatale. Cette formation permet d’acquérir des connaissances théoriques et conceptuelles, des compétences dans le domaine de la santé publique, de la périnatalité, du management, de la pédagogie médicale et de la recherche. A ce jour, une centaine de professionnels de santé ont été formés depuis sa création en 2011. Ce Master hybride associe enseignement en e-learning et enseignement en présentiel, à Dijon (Université de Bourgogne).
Cette offre de formation liant le management ou la pédagogie à la santé publique et la périnatalité est unique en France. C’est ce qui lui a valu d’être, jusqu’au printemps dernier, le seul diplôme universitaire reconnu pour accéder aux emplois fonctionnels hospitaliers de coordonnateur en maïeutique.


Le décret du 23 Décembre 2014 portant « statut particulier des sages-femmes des hôpitaux de la fonction publique hospitalière », celui relatif aux « conditions de nomination et d’avancement dans les emplois fonctionnels de coordonnateur en maïeutique » ainsi que l’ arrêté du 17 Mai 2016 fixant la liste des diplômes ouvrant accès aux aux « emplois fonctionnels de coordonnateur en maïeutique » s’intéressent particulièrement au milieu hospitalier et à la profession de sage-femme mais leur implication peut s’étendre à tous les professionnels visés par le Master SPE-PMP et, par extension, à toutes les institutions de la périnatalité[1-4]. Ainsi, ces textes réglementaires imposent une réflexion sur le choix d’une formation appropriée des managers, coordonnateurs en santé périnatale, à l’hôpital.

Quel gain de compétences procure une formation liant la périnatalité et la santé publique au management au regard des formations de management qu’offrent de nombreuses universités?
Sur le principe des formations universitaires, le master SPE-PMP met en débat des questions professionnelles, d’ordre sanitaire et managérial pour l’orientation management du diplôme. Il donne l’occasion aux étudiants de mener une réflexion engagée et accompagnée par des enseignants universitaires ou des professionnels pour une formation appliquée à un contexte authentique.
Le partenariat avec diverses filières universitaires et des professionnels d’horizons variés combiné à une approche dialectique enrichissent les débats et les perspectives, amènent à une autonomie de raisonnement et de jugement et rendent apte à mettre ses compétences au service de situations variées et complexes. Outre la réflexion sur des questions professionnelles réelles et actuelles, l’enseignement universitaire apporte la théorie et la méthodologie nécessaires à la prise de recul et à une application adaptée, judicieuse et maîtrisée d’outils et de méthodes présentés et manipulés au cours de la formation.
Dans sa dimension universitaire, le master SPE-PMP s’adosse fortement à la recherche pour une initiation dans son champ de formation à travers divers enseignements et deux stages qui font l’objet de l’élaboration d’un protocole pour l’un, et d’un mémoire pour l’autre. Ce diplôme, particulièrement ouvert sur la recherche à travers la santé publique, permet à tous les étudiants de l’orientation management de développer des compétences en recherche dans le domaine du management et à certains de s’engager vers les métiers de la recherche avec la poursuite d’études en doctorat.
L’enseignement en management repose sur des besoins en compétences transversales aux postes visés.
La collaboration interprofessionnelle est un élément essentiel à un système performant. Au sein de situations et d’organisations de plus en plus complexes, instaurer une coopération professionnelle, c’est reconnaître ses propres limites, les compétences communes, les compétences spécifiques de chacun des acteurs pour que ces compétences entrent en synergie au profit des partenaires, acteurs et institutions. Ceci implique la confiance en soi, la confiance en l’autre afin d’établir un partenariat consenti mais aussi agréé. La notion de compétence collective qu’accentuent les Groupements Hospitaliers de Territoire et le projet médical partagé n’est pas si naturelle dans les organisations de travail et le Master SPE-PMP intègre cette dimension nécessaire aux managers tout au long du cursus.
Le travail coopératif implique l’individu au sein d’une équipe qui se construit et œuvre dans un environnement contraint. Cette construction d’équipe (ou team building) aux compétences cognitives et interpersonnelles doit être accompagnée afin de préserver l’autonomie, la motivation, l’implication et le bien-être individuel pour que la qualité et la performance visées soient réelles et bénéfiques aux acteurs et au système. Des approches managériales « nouvelles » et collaboratives telles que le Lean et le Slow management, un leardership optimisé, une communication améliorée et soutenue construisent les équipes. L’empowerment et le développement de compétences inscrits dans un management coopératif se retranscrit directement auprès des acteurs qui sont en capacité de mettre à l’œuvre vers d’autres acteurs ces notions fondamentales en vue de l’amélioration constante de la qualité des services, de la performance du système, de l’institution.
Finalement, les enseignements de management interrogent les situations réelles appliquées au domaine de la santé très empreint de valeurs humaines.

Ces enseignements fondamentaux dans le cadre d’une formation en management font effectivement écho aux enseignements en santé publique, multidisciplinaire par essence. Le Cadre de Référence sur les Compétences pour la Promotion de la Santé reprend neuf domaines spécifiques : « le fait de soutenir le changement ; le plaidoyer pour la santé ; le travail en partenariat ; la communication ; le leadership ; l’analyse des besoins et des atouts ; la planification ; la mise en œuvre ; l’évaluation et la recherche ». [5]
Au sein de l’hôpital et avec ses partenaires extérieurs, les compétences nécessaires à la pratique de la promotion de la santé s’harmonisent naturellement avec des compétences primordiales de management. Les principes de la prévention et de la promotion de la santé font parfaitement écho aux principes managériaux de coopération, empowerment, leadership et qualité. Manager des acteurs de santé publique requiert de le faire dans un esprit coopératif et responsabilisant pour que ces acteurs, suivant le principe d’isomorphisme, puissent à leur tour offrir ce même environnement capacitant, cet espace de réflexion, prise de décision et d’engagement aux usagers de la santé. Evidemment, la maîtrise des enjeux et concepts d’éducation et de promotion de la santé s’impose pour une telle approche dans un environnement sanitaire de plus en plus contraint.
Dans un même schéma, une connaissance et une analyse poussées de la politique de santé, de ses enjeux et de l’offre de soins, notamment en périnatalité, est essentielle à des acteurs chargés de coordonner et de manager en santé périnatale. Ils sont alors en capacité de prendre en compte, de s’impliquer, d’impliquer ou de transmettre les principes de notre système de santé, comme le renforcement de la prévention et la promotion de la santé, le rassemblement les acteurs autour d’une stratégie partagée, l’accessibilité au parcours de soins des usagers de la santé, le renforcement des politiques publiques et de la démocratie sanitaire inscrits dans la Loi de modernisation de notre système de santé [6]. La périnatalité est une dimension particulière de la santé. Cette dernière ne vise pas à être restaurée, mais plutôt préservée dans un contexte de construction familiale, chez des individus jeunes, généralement en bonne santé. Les familles attendent davantage un service alliant sécurité, qualité mais aussi écoute des attentes liées à leur contexte individuel et à leur mode de vie. La périnatalité est effectivement le champ d’action et d’intervention du public visé par le Master SPE-PMP ce qui permet aux diplômés d’appréhender, au niveau individuel et collectif, les concepts et outils généraux de management appliqués aux particularités de la santé périnatale à partir d’une connaissance renforcée des politiques, besoins, enjeux actuels.

Conclusion
Alors que le savoir devient un atout stratégique des organisations, l’importance et la nécessité d’être formé afin de répondre au plus juste à des missions exigeantes de santé publique et de management ne se discutent plus.
La congruence d’un investissement financier et humain s’impose par contre dans un environnement financier contraint. Les complexités avérées de la santé tant au niveau politique, collectif et individuel qu’au niveau des organisations et des établissements sanitaires exigent des acteurs spécialisés, aptes à répondre à ces besoins.
Le Master SPE-PMP forme des professionnels très spécialisés dans un champ de compétences assez large pour être audibles et partenaires des acteurs de soins et des responsables institutionnels et pour agir sur le terrain, face aux défis managériaux et sanitaires que les hôpitaux relèvent depuis plusieurs années.


Références
[1] Instruction n° DGOS/RH4/2015/18 du 20 janvier 2015 relative à la mise en œuvre de la réforme statutaire des sages-femmes hospitalières.

[2] Décret n°2014-1585 du 23 décembre 2014 portant statut particulier des sages-femmes des hôpitaux de la fonction publique hospitalière.

[3] Décret n°2014-1586 du 23 décembre 2014 relatif aux conditions de nomination et d’avancement dans les emplois fonctionnels de coordonnateur en maïeutique de certains établissements mentionnés à l’article 2 de la loi no 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.

[4] Arrêté du 17 mai 2016 fixant la liste des diplômes ouvrant l'accès aux emplois fonctionnels de coordonnateur en maïeutique de certains établissements mentionnés à l'article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière.

[5] Dempsey C, Battel-Kirk B, Barry M.M Cadre de Référence sur les Compétences pour la Promotion de la Santé Version abrégée 2011. Consulté le 15Dec2016. Disponible http://www.iuhpe.org/images/PROJECTS/ACCREDITATION/Competencies_Handbook_short_FR.pdf

[6] Loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé.
 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | SSA 2015 | Paris Healthcare Week 2017