Connectez-vous S'inscrire
MENU

L’atelier « Valorisation de la recherche en oncologie »,
un premier pas visible du rapprochement entre le CLARA et Lyonbiopôle

Rédigé par Rédaction le Vendredi 22 Novembre 2013 à 11:30 | Lu 558 fois


Le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA) et le pôle de compétitivité Lyonbiopôle ont organisé, dans le cadre des 6èmes Rencontres de la Cancérologie Française (Lyon, les 6 et 7 novembre 2013), un atelier autour de la Valorisation de la recherche en oncologie. Celui-ci, qui a réunit des professionnels de santé, des décideurs et des industriels du médicament, a permis de faire le point sur les dernières avancées réalisées, les difficultés qui demeurent et les marges de progrès attendues. À cette occasion, le rapprochement opérationnel entre un Cancéropôle et un pôle de Compétitivité - une première Française ! - a été salué.



Un besoin fort en investissement pour le secteur des biotechnologies de la santé

La détection et le développement de projets à fort potentiel de valorisation dans le domaine de l’oncologie sont des enjeux prioritaires qui s’inscrivent dans les Plans Cancer. Leur objectif ? Apporter des réponses innovantes aux défis posés par le Cancer et contribuer à l’amélioration de la qualité de la prise en charge des patients, tout en maîtrisant l’augmentation des coûts de santé.
 
La transformation des découvertes scientifiques en applications innovantes au bénéfice du patient est une étape coûteuse dont le financement demeure délicat. Le niveau de risque pour une PME ou une ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire) du secteur des biotechnologies reste encore très élevé, compte tenu de la durée de développement des innovations en matière de santé.

L’enjeu de demain : industrialiser et générer une économie du savoir

L’excellence des universités et des hôpitaux publics (notamment pour le suivi à long terme), le nombre d’essais cliniques réalisés chaque année et la puissance du réseau des PME du territoire, font de la cancérologie un domaine thérapeutique dans lequel la France excelle.
 
« Le cancer doit être LE moteur de l'économie du savoir dans le domaine de la santé. C'est pour cette pathologie qu'il y aura dans les 15 prochaines années le plus grand nombre de nouveaux médicaments, de nouveaux tests diagnostic », souligne le Professeur Gilbert Lenoir, à l'origine du bio-cluster francilien Cancer Campus, dédié à l'oncologie.
 
« Ce constat, repris dans les conclusions du Conseil Stratégique des Industries de Santé en juillet 2013, relève l’impératif de compétitivité et le besoin de s’intégrer dans une logique d’industrialisation européenne », note pour sa part le Docteur Christophe Pasik, Président de Keocyt et coordonnateur d’un groupe de réflexion au sein du MEDEF visant à proposer des recommandations pour le développement de la filière du domaine Cancer en France.

L’expérience pilote du rapprochement entre le CLARA et Lyonbiopôle, une première en France

Souhaité depuis plusieurs années par les collectivités locales co-financeurs des deux pôles, le rapprochement entre le CLARA et Lyonbiopôle est devenu une réalité dès le début de l’année 2013, avec le lancement de plusieurs opérations communes dont ce premier atelier sur la valorisation de la recherche en oncologie mené de concert. Par ailleurs, depuis début novembre, l’équipe de coordination du CLARA a rejoint le plateau technique de Lyonbiopôle afin d’accélérer cette coopération.
 
« Ce rapprochement n’est pas simplement symbolique mais constitue une véritable action avec une efficacité attendue. Cet accord exceptionnel en France aura un impact réel sur l’émergence de projets innovants, la mise en place de nouvelles collaborations entre des équipes cliniques et des PME aux technologies innovantes, jusqu’au passage du relais à de grands groupes », explique Florence Agostino-Etchetto, Directrice Générale de Lyonbiopôle.
 
« Une des clés du succès des projets est de réunir, dès le départ, les bonnes personnes autour de la table, de répondre à un besoin médical réel et d’avancer en ciblant le bon marché. La difficulté n’est pas la recherche d’excellence qui demeure un atout de la France, mais d’apporter de la pluridisciplinarité aux projets, et ce, de manière la plus précoce possible, ce qui ne se fait pas naturellement. Le rapprochement entre Lyonbiopôle et le CLARA doit servir cette cause », poursuit le Docteur Amaury Martin, Secrétaire Général du CLARA.
 
De nombreuses innovations sont attendues dans le domaine de la cancérologie pour les prochaines années - les 800 molécules en cours de développement par les industriels en sont la meilleure illustration. Dans cette perspective, le rapprochement entre le CLARA et Lyonbiopôle prend tout son sens.

À propos du Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA)

Le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA) est une initiative lancée et financée par les pouvoirs publics, qui s'inscrit dans le cadre des Plans Cancers nationaux en visant à développer la Recherche en oncologie dans les régions Rhône-Alpes et Auvergne.
 
Il fédère, depuis déjà 10 ans, tant les acteurs académiques que cliniques et industriels des deux régions, au service d'une stratégie régionale, nationale et internationale de lutte contre le Cancer dans un double objectif : le transfert rapide des découvertes vers les patients et la valorisation économique de la recherche.
 
Outre son engagement auprès de l’ensemble des acteurs de la Recherche pour favoriser leur décloisonnement et les collaborations, le Cancéropôle accompagne les projets par le biais d’une offre de services structurée et élaborée en adéquation avec leurs besoins. Le CLARA développe également des actions en faveur de l’ouverture de la Recherche vers les sciences humaines et sociales et les questions de santé publique, mettant ainsi le patient au cœur de la Recherche.
www.canceropole-clara.com

À propos du pôle de compétitivité Lyonbiopôle

Unique pôle mondial en santé classé très performant lors de l’évaluation des pôles de compétitivité en 2012, Lyonbiopôle a pour vocation de devenir le guichet unique santé en Rhône-Alpes, pour une médecine plus réactive et personnalisée au bénéfice des patients.
 
En s’appuyant sur son leadership industriel, en renforçant sa dynamique entrepreneuriale et ses savoir-faire éprouvés dans le domaine des maladies infectieuses, la phase 3.0 (2013- 2018), représente pour le pôle le temps d’une ouverture thématique et d’un rapprochement plus marqué avec le monde académique et clinique.
 
 L’ambition de Lyonbiopôle est donc de soutenir l’innovation produits, services et usages, pour une médecine personnalisée au bénéfice des patients.
www.lyonbiopole.com




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017