Connectez-vous S'inscrire
MENU

L’Institut Pasteur et l’Université de Hong Kong : une collaboration de choc

Rédigé par Rédaction le Jeudi 13 Mars 2014 à 17:43 | Lu 307 fois


La collaboration entre l’Université de Hong Kong (HKU), une institution dans la recherche de pointe, et l’Institut Pasteur (IP), un des leaders mondiaux dans la recherche sur les maladies infectieuses, a débuté en 1999 avec la création à Hong Kong du HKU-Pasteur Research Center. Les scientifiques de cette nouvelle entité ont développé ensemble des programmes de recherche pionniers sur les maladies infectieuses, au premier rang desquelles la grippe aviaire.


Les recherches médicales effectuées par la University of Hong Kong et l'Institut Pasteur ont joué un rôle décisif en matière de santé publique
Les recherches médicales effectuées par la University of Hong Kong et l'Institut Pasteur ont joué un rôle décisif en matière de santé publique




En 2014, cette collaboration fructueuse est entrée dans une deuxième phase. L’objectif du nouveau pôle de recherche HKU-Pasteur Research Pole (PRP) est de développer des approches innovantes permettant de faire face aux défis posés par les maladies infectieuses. La structure est totalement intégrée dans le Centre of Influenza Research au sein de l’université Li Ka Shing Faculty of Medicine.

« Le HKU-PRP combine l’excellence de la recherche clinique (HKU) avec l’excellence de la biologie cellulaire et de la recherche fondamentale (IP). Cette alliance permet d'optimiser la visibilité, l’éminence et le leadership régional au sein de l’une des plus prestigieuses universités au monde, tout en participant dans le même temps à l'un des réseaux internationaux majeurs dans la recherche biomédicale », explique Arnaud Barthélémy, consul général de France à Hong Kong et Macao.

Nouvelles options thérapeutiques

Le professeur Roberto Bruzzone, co-directeur de l’HKU-Pasteur Research Pole, souligne que le HKU-PRP offre de belles opportunités et un soutien aux jeunes scientifiques de haut niveau cherchant à établir leur réputation et trouver à terme des postes en vue dans d’autres institutions publiques ou privées à Hong Kong et dans le monde entier.

Le professeur Roberto Bruzzone, co-directeur du pôle de recherche HKU-Pasteur Research Pole
Le professeur Roberto Bruzzone, co-directeur du pôle de recherche HKU-Pasteur Research Pole
Le Centre se consacrera à la charge de morbidité dans la région, en mettant l’accent particulièrement sur la grippe et les autres virus qui sont à la fois des menaces mondiales et régionales, précise le professeur Bruzzone. Il souligne qu’à ce jour, son équipe de 20 personnes a fait des « progrès immenses » en identifiant certaines caractéristiques génétiques du nouveau virus H7N9 de la grippe aviaire A, en constante mutation. Un autre important domaine de recherche est la description détaillée des mécanismes de défense de l’hôte après l’infection virale, qui ouvre un champ de possibilités de nouvelles options thérapeutiques.
 
« Nous souhaitons adopter une approche de long terme en réunissant des scientifiques ayant un esprit interdisciplinaire pouvant tirer le meilleur parti de l’environnement local et international via l’HKU et l’Institut Pasteur », ajoute-t-il.

Champ de bataille des infections


Le professeur Christian Brechot, directeur général de l'Institut Pasteur, s'est rendu à Hong Kong pour l'inauguration du pôle de recherche HKU-Pasteur Research Pole
Le professeur Christian Brechot, directeur général de l'Institut Pasteur, s'est rendu à Hong Kong pour l'inauguration du pôle de recherche HKU-Pasteur Research Pole
L’approche pédagogique du HKU-PRP est « inégalée dans la région », poursuit le professeur Bruzzone. « Nous avons établi un Center of Excellence for Teaching & Training in Biomedical Research [Centre d’Excellence de Pédagogie & Formation en recherche biomédicale] qui offre un programme annuel unique de master classes pour les étudiants de cycles supérieurs et les jeunes chercheurs venus du monde entier. À l'avenir, ce programme devrait assurer un statut spécial à Hong Kong en tant que centre pédagogique pour les futures générations de scientifiques qui vont lutter contre les maladies humaines ».
 
Pour Arnaud Barthélémy, l’exemple du HKU-PRP est une « initiative à suivre ». Il observe que, dans la foulée, l’Agence Nationale française de Recherche (ANR) et le Hong Kong Research Grant Council (RGC) ont mis en place un dispositif de financement conjoint. « Avec un budget annuel global de 20 millions de HK$, c'est le projet de recherche international le plus important à Hong Kong, renforçant encore davantage la collaboration entre les communautés de chercheurs français et hongkongais dans les domaines d'intérêt mutuel. À ce jour, sept projets d'excellence ont été soutenus dans les domaines de la chimie, des technologies de l'information, de la biologie et même des sciences humaines », précise le consul.

Liens historiques

Un grand nombre de coopérations entre la France et Hong Kong sont envisageables dans des domaines variés, affirme-t-il. Procore est un autre programme conjoint entre l'ANR et le RGC. Avec un budget annuel global de 2 millions de HK$, il permet de financer les déplacements des chercheurs entre la France et Hong Kong. « Depuis sa création en 1999, ce programme a bénéficié à quelque 200 projets conjoints (environ 12 chaque année) et a permis des échanges de compétences dans tous les domaines scientifiques ».
 
Les liens historiques de l'Institut Pasteur avec Hong Kong remontent à la fin du 19e siècle quand Alexandre Yersin, un étudiant de Louis Pasteur, a découvert la bactérie à l'origine de la « Mort Noire », toujours connue comme la peste Yersinia, pendant l'épidémie de 1894 à Hong Kong.

Des échanges prospères


Pour Arnaud Barthélémy, consul général de France à Hong Kong et Macao, la collaboration HKU-PRP est un excellent exemple de partenariat entre Hong Kong et la France
Pour Arnaud Barthélémy, consul général de France à Hong Kong et Macao, la collaboration HKU-PRP est un excellent exemple de partenariat entre Hong Kong et la France
Hong Kong et la France sont deux partenaires économiques majeurs. Plus de 750 sociétés françaises sont implantées à Hong Kong, y employant environ 33.000 personnes et générant un chiffre d'affaires de 11 milliards d'euros. Parmi elles figurent 66 sièges régionaux de sociétés françaises, une représentation en hausse de 2,7% par rapport à l'an dernier. De plus, 450 sociétés indépendantes ont été créées à Hong Kong par des entrepreneurs ou des investisseurs français.
 
« Nos échanges bilatéraux sont en pleine forme : les sociétés françaises ont exporté pour 4,8 milliards d'euros de produits en 2013, indique Arnaud Barthélémy, consul général de France. Les exportations françaises à Hong Kong ont plus que doublé au cours des cinq dernières années ».
 
Il ajoute que la collaboration HKU-PRP illustre parfaitement le partenariat et le soutien des sociétés françaises à la volonté de Hong Kong de monter en gamme pour être une ville d'envergure internationale.






Pour plus d’informations
HKU-Pasteur Research Center (HKU-PRC) 
Institut Pasteur  
WISE CITY  




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017