Connectez-vous S'inscrire
MENU


Hygiène des mains : une nouvelle étude Tork met en lumière les risques pour la santé liés à l’hygiène des surfaces en milieu hospitalier

Rédigé par Rédaction le Mardi 9 Mai 2017 à 10:31 | Lu 221 fois
Sûreté


À l’occasion de la Journée mondiale de l’hygiène des mains, le 5 mai, la marque d’hygiène professionnelle du Groupe SCA, Tork, sensibilise à l’importance capitale de la « Cinquième préconisation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en matière d’hygiène des mains » : la désinfection après avoir touché l’environnement des patients.


Hygiène des mains : une nouvelle étude Tork met en lumière les risques pour la santé liés à l’hygiène des surfaces en milieu hospitalier
Dans le cadre de leur action de sensibilisation à l’importance de l’hygiène des mains sur les lieux de soin, SCA, un des leaders mondiaux de l’hygiène et de la santé, et RISE (Research Institutes of Sweden) ont présenté une nouvelle étude sur la prévalence des bactéries trouvées dans l’environnement des patients.
 
Des chercheurs de SCA, des établissements de santé ainsi que des instituts de recherche ont participé à cette étude de deux ans parrainée par Vinnova, l’organisme gouvernemental suédois chargé de promouvoir la croissance durable par l’innovation. Les chercheurs se sont penchés sur les textiles et les surfaces dans l’environnement des patients en tant que vecteurs potentiels de transmission des infections associées aux soins (IAS). 

Insister sur la désinfection des mains après avoir touché l’environnement des patients

Hygiène des mains : une nouvelle étude Tork met en lumière les risques pour la santé liés à l’hygiène des surfaces en milieu hospitalier
Les chercheurs ont eu recours au prélèvement d’échantillons d’ADN pour étudier la population bactérienne trouvée sur des surfaces de l’environnement immédiat des patients, notamment sur des textiles (rideaux de séparation ou literie dans les incubateurs pour nouveau-nés), sur des garde-corps des lits de patients, ainsi que sur des sols de chambres, de toilettes et de douches de patients.
 
Les surfaces examinées abritaient des bactéries très diverses, dont des pathogènes potentiels, susceptibles de causer des infections. Les conclusions de l’étude mettent l’accent sur la nécessité d’une bonne hygiène des mains dans le cadre de la « Cinquième préconisation en matière d’hygiène des mains » de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Selon l’American Journal of Infection Control, cette cinquième préconisation est malheureusement souvent la moins respectée sur les lieux de soin (1). Seuls 60 % des professionnels de santé ont conscience de son importance et s’y conforment.
 
« Notre étude montre que les surfaces proches des patients peuvent abriter des bactéries potentiellement pathogènes. Une bonne hygiène des mains après un contact avec ces surfaces peut aider à éviter la contamination croisée et à réduire les IAS », explique Birgitta Bergström, titulaire d’une maîtrise en sciences et spécialiste de la microbiologie et de l’hygiène à l’unité Agroalimentaire et Sciences biologiques de RISE. 

La sensibilisation, les procédures de nettoyage et l’emplacement des distributeurs sont essentiels

Lors d’une précédente étude menée pendant trois ans dans 16 hôpitaux en partenariat avec la marque Tork (2), 60 % des professionnels de santé avaient indiqué l’emplacement des distributeurs comme un facteur essentiel pour une meilleure pratique sur le long terme.
 
« Notre étude a montré qu’il est essentiel de prendre en compte le point de vue des professionnels de santé en matière d’hygiène des mains afin de faciliter au maximum le respect des cinq préconisations de l’OMS. Ainsi des emplacements logiques pour un accès aisé aux distributeurs constituent un élément perçu comme mineur mais pouvant avoir un effet conséquent », indique Carolyn Berland, scientifique senior du département R&D chez SCA.
 
Les distributeurs Tork de produits de soin pour la peau utilisés lors de l’étude font partie de l’ensemble de la gamme de produits d’hygiène des mains destinée au secteur des soins de santé. En raison de l’importance capitale d’un lavage des mains fréquent chez les professionnels de santé, le choix des produits désinfectants et des savons est optimisé pour rendre l’utilisation la plus douce, la plus efficace et la plus rapide possible.
 
 
Pour promouvoir les bonnes pratiques et aider à éviter la propagation des infections, Tork recommande les mesures suivantes :
 
            · Sensibiliser le personnel et les visiteurs à l’importance et aux raisons de la cinquième préconisation de l’OMS en matière d’hygiène des mains. Les professionnels de santé peuvent tester leurs connaissances sur l’hygiène des mains en répondant à un questionnaire de SCA en ligne sur : www.sca.com/defi-des-heros. 

 
            · Mettre en place des protocoles clairs et détaillés pour le nettoyage des espaces occupés par les patients.
 
            · Nettoyer fréquemment les textiles en contact avec les patients et privilégier les textiles jetables lorsque c’est possible.

            · Améliorer les bonnes pratiques en optimisant les emplacements des distributeurs de solutions hydro- alcooliques à travers les établissements de santé. Pour trouver les recommandations issues de la recherche Tork, consultez : http://www.tork.fr/recommandations/segment/sante/
 

            · Consulter le site mondial de l’OMS dédié à la Journée Mondiale de l’Hygiène des Mains pour de plus amples renseignements : http://www.who.int/gpsc/5may. 


Promouvoir la Journée mondiale de l’hygiène des mains auprès des professionnels de santé

Hygiène des mains : une nouvelle étude Tork met en lumière les risques pour la santé liés à l’hygiène des surfaces en milieu hospitalier

Selon l’OMS, les IAS restent un problème majeur. Or une bonne hygiène des mains est en général considérée comme la méthode la plus efficace pour réduire ces infections (3).
 
C’est pourquoi le 5 mai de chaque année, avec le soutien d’Organismes privés pour la sécurité des patients (POPS)*, l’OMS attire l’attention sur l’importance de ce geste vital lors de la Journée mondiale de l’hygiène des mains. SCA participe naturellement à ce programme. 

 
« Les professionnels de santé sont des gens très occupés qui mettent tout en œuvre pour préserver la santé de leurs patients. Ils ont besoin de notre soutien et méritent celui-ci pour pouvoir effectuer rapidement et aisément les gestes de l’hygiène des mains chaque fois qu’ils sont nécessaires, souligne Carolyn Berland. La Journée mondiale de l’hygiène des mains peut donner un nouvel élan aux professionnels dans cette tâche difficile qui consiste à garantir un niveau élevé de bonne pratique ». 



 

 (1) American Journal of Infection Control. « Vers un meilleur respect de la cinquième indication de l'hygiène des mains émise par l'Organisation mondiale de la Santé pour la prévention des infections croisées. »
(2) Boog, Matthijs C., Vicki Erasmus, Jitske M De Graaf, Elise (A) He Van Beeck, Marijke Melles et Ed F Van Beeck. « Évaluation de l'emplacement optimal pour les distributeurs de solutions hydro- alcooliques dans une chambre de patient dans un service de soins intensifs » BMC Infect Dis BMC Infectious Diseases 13.1 (2013): 510.
(3) L'hygiène des mains : Retour aux principes fondamentaux de la prévention des infections.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3249958/#ref1
 
* http://www.who.int/gpsc/pops/en/   





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017