Connectez-vous S'inscrire
MENU


Fédération Nationale des Infirmiers : 60 idées pour améliorer la qualité des soins

Rédigé par Rédaction le Vendredi 13 Décembre 2013 à 12:07 | Lu 1377 fois
Actu


La Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) a dévoilé, à l’occasion de son 60ème congrès national qui s’était tenu début décembre à Paris, 60 idées pour améliorer la qualité des soins.


Fédération Nationale des Infirmiers : 60 idées pour améliorer la qualité des soins
Explications de Philippe Tisserant, Président de la FNI :
 
« Bien souvent, ce sont des petites choses qui, additionnées les unes aux autres, produisent de la non qualité dans les trajectoires de santé : le manque d’information, le manque d’adaptation de certains outils ou l’inadaptation de certains processus qui font perdre beaucoup de temps, d’énergie et parfois conduisent à des surconsommations d’actes, à des ré-hospitalisations évitables, etc., autant de grains d’efficience pour l’Assurance Maladie. C’est le cas des prescriptions inadaptées en sortie d’hospitalisation qui demandent aux professionnels de ville de revenir vers l’hôpital pour modifier la prescription et empêchent le patient de disposer dès sa sortie des dispositifs dont il a besoin. Mais parfois, ces facteurs de non qualité, telle une simple perte d’information, peuvent entraîner une perte de chance préjudiciable pour les personnes.
 
Or, il est bien rare que, pour lever les points de blocage ou simplement identifier les leviers d’amélioration, on donne la parole aux professionnels de terrain.
 
Pour son 60e Congrès, la FNI a choisi d’interroger les infirmiers en exercice, de leur permettre d’exprimer tout haut ces solutions auxquelles ils pensent très souvent. Au-delà de toute ligne syndicale, c’est sans tabou que la FNI a laissé émerger toutes les idées afin de porter à la connaissance les innovations, les réponses qui pourraient être apportées facilement pour améliorer la qualité et la sécurité des soins et, donc, au final, la fluidité du parcours de santé.
 
La FNI est en effet convaincue que les personnes qui sont directement confrontées aux difficultés de terrain sont celles qui détiennent une grande partie des meilleures solutions.
Toutes ces idées, la FNI les a recensées et propose aujourd’hui aux pouvoirs publics, au législateur, aux institutions, à la HAS, aux industriels, aux autres professionnels, en particulier les médecins, des solutions pratiques à mettre en œuvre pour optimiser le parcours de santé. »

Simplification Administrative

Idée 1 : La facturation d’actes de soins réalisés par les remplaçants en cas d’arrêt maladie des remplacés.

Les actes réalisés par les remplaçants en cas d’arrêt de travail pour accident ou maladie sont effectués par les remplacés et reversés sous forme de rétrocession aux remplaçants. En cas de maladie ou d’accident du remplacé, cette procédure doit être simplifiée, l’incapacité et l’état de santé du remplacé ne lui permettant pas toujours de rester régulier et efficace dans la facturation des actes, notamment lorsqu’il doit faire face à un traitement 
et à ses effets secondaires. Tant que les remplaçants ne possèdent pas de CPS, ils doivent pouvoir utiliser la CPS du remplacé.
 
Idée 2 : La conformité des prescriptions
Que les logiciels métiers « médecin » intègrent une aide à la prescription des soins infirmiers permettant des libellés conformes à la NGAP, permettant le remboursement des actes réalisés.
Bénéfices attendus :  Gain de temps pour les médecins et
les infirmiers et diminution notable du nombre de contentieux liés à des libellés d’ordonnance approximatifs.
 
Idée 3 : Transformer le téléphone portable des infirmières en terminal d’encaissement de la carte bancaire.
Bénéfices attendus : Permettre aux patients d’utiliser leur carte bleue pour régler les soins infirmiers.
 
Idée 4 : Un guichet unique Assurance Maladie obligatoire (AMO) et Assurance Maladie complémentaire (AMC), que les cartes vitales intègrent aux mutuelles.
Bénéfices attendus : Des télétransmissions plus efficaces et moins chronophages.
 
Idée 5 : Une liste de mutuelles préétablie et automatiquement mise à jour dans les logiciels métier permettant une télétransmission facilitée des parts mutuelle par télétransmission.
Bénéfices attendus :
Gain de temps.
Réduction des obstacles à la télétransmission.
 
Idée 6 : Dématérialisation des ordonnances.
Bénéfices attendus :
Faciliter la gestion administrative, gagner en temps et efficacité.
Économie de papier, d’encre et de timbres.
 
Idée 7 : Instaurer un statut d’infirmière libérale remplaçante disposant de sa propre carte CPS.
Bénéfices attendus :
Faciliter le travail administratif pour la mise en place du remplaçant et son exercice.
Simplifier les démarches, garantir une meilleure traçabilité.
Éviter les demandes de récupération d’indus par les caisses d’Assurance Maladie.
 
Idée 8 : Que la mise à jour des droits des AMO et AMC des patients soit automatisée au moment de la facturation par télétransmission.
Bénéfices attendus :  
Faciliter le travail administratif.
Limiter les impayés et les rejets de facture.

Processus de soins

Idée 9 : Sur le modèle des protocoles d’adaptation des doses d’insuline validé par la HAS, permettre la généralisation de l’utilisation des protocoles d’adaptation des doses d’AVK par les infirmières.
Bénéfices attendus :  
Éviter des hospitalisations, notamment en fin de semaine, en l’absence du médecin traitant.
Éviter que les adaptations de doses soient réalisées à distance par les secrétaires médicales.
Permettre aux patients de passer plus de temps dans la zone d’efficacité thérapeutique. À ce jour, selon la HAS, le temps des patients passé « hors de la zone d’efficacité thérapeutique » serait de l’ordre de 40%.
 
Idée 10 : Lutte contre la douleur.

Que les médecins confient beaucoup plus aux infirmières, l’adaptation des traitements antalgiques en application d’un protocole médical préétabli, comme le permet déjà le Code de Santé Publique « L’infirmier est habilité à entreprendre et adapter des traitements antalgiques dans le cadre de protocoles (Code de la Santé Publique art. 4311-5 et 4311-8) ».
Bénéfices attendus :  
Améliorer la prise en charge de la douleur qui est un droit de toute personne malade (Loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades, droit fondamental : soulagement de la douleur de toute personne et prise en charge de la douleur est une obligation légale).
Ne plus jamais être démuni face à des patients douloureux surtout aux périodes où les infirmières libérales se retrouvent seules à domicile (week-ends, jours fériés...).
 
Idée 11 : Généralisation de deux séances de surveillance clinique infirmière par an chez tous les patients traités pour une hypertension artérielle.

Conformément au protocole reconnu par l’OMS : « auto mesure assurée par le patient : 3 mesures le matin et le soir au repos pendant 7 jours », une première séance d’éducation à l’auto-mesure tensionelle, et une séance d’évaluation et de recueil de données.
Bénéfices attendus :  
Permettre une estimation plus fiable de la pression artérielle et assurer un suivi systématique des patients traités pour hypertension, afin d’éviter les complications.
Permettre la réorientation vers son médecin si la moyenne des mesures pour réajustement ou examens complémentaires. 

Outils collaboratifs

Idée 12 : Rendre opérationnel le DMP.
Bénéfices attendus :  
Améliorer la qualité et la sécurité de prise en charge du patient par la connaissance de sa pathologie.
Rendre plus efficiente la prise en charge par le partage des informations entre les différents professionnels de santé.
 
Idée 13 : Création d’une « Appli » sur téléphone portable
Accessible uniquement aux professionnels de santé libéraux de «premier recours» (identifiés comme tels par les ARS), elle permettra de géolocaliser les lieux d’exercice et toutes les coordonnées de chacun des professionnels d’un secteur autour d’un patient suivant un périmètre bien défini.
Bénéfices attendus :  Permettre la mise en relation rapide et sécurisée via messagerie type apycript et ainsi favoriser le travail en collaboration.
 
Idée 14 : Créer des formations pluri professionnelles.
Bénéfices attendus :  Permettre et faciliter la mise en place dans nos départements d’actions communes et coordonnées.
 
Idée 15 : Tablette professionnelle.
Outil indispensable de l’infirmière articulée avec le DMP, le dossier de soins infirmiers, la télésurveillance des patients, téléalarmes, les outils de télé imagerie, de télésanté, équipée d’une messagerie sécurisée, compatible avec les logiciels métier...
Bénéfices attendus :  
Permettre aisément la circulation sécurisée et en mobilité des informations indispensables à une prise en charge efficace de nos patients.
Améliorer la coordination entre la ville et hôpital, entre professionnels de santé, entre infirmiers associés, la gestion du matériel, au cabinet comme au domicile du patient. 

Sécurité et Environnement de Travail

Idée 16 : Que des points de collecte sécurisés des DASRI et assurant la traçabilité soient mis à disposition gratuitement des infirmières libérales par les collectivités locales.
 
Idée 17 : Distribution de boîtiers individuels d’alerte pour tous les infirmiers libéraux qui interviennent dans des quartiers sensibles.
Bénéfices attendus :  Sécuriser les infirmiers qui exercent dans des zones sensibles.
 
Idée 18 : Majoration des IFD et des indemnités kilométriques dans les zones sensibles.
Bénéfices attendus :  Maintenir ou encourager l’installation des infirmiers sur ces zones et éviter ainsi d’accroître l’inégalité d’accès aux soins.
 
Idée 19 : Mise en place d’un observatoire des conditions de travail des IDEL.
Bénéfices attendus :  Production de données sur l’état de santé des IDEL, mise en place de mesures susceptibles d’améliorer les conditions de travail des IDEL, non pas d’un point de vue financier mais à visée préventive en matière de santé.
 
Idée 20 : Instaurer un suivi médical régulier
Bénéfices attendus :  
Améliorer l’état de santé des infirmières libérales.
Sécurité du professionnel et, donc, de ses patients. 

Responsabilités nouvelles

Idée 21 : Confier la mesure de l’IPS (Indice
de pression systolique) aux infirmiers libéraux.

Les recommandations de la HAS précisent que la pose de compression veineuse élastique ne doit être réalisée qu’en présence d’un IPS > ou = à 0,6. Compte tenu que cet examen n’est plus réalisé (ou très peu) par les médecins généralistes, il y aurait un intérêt à ce que les IDEL puissent réaliser ce recueil de données non invasif afin de permettre au médecin généraliste de poser un diagnostic plus pertinent, plus ciblé, d’orienter son bilan complémentaire et de permettre à l’IDEL d’adapter sa prise en charge des plaies chroniques.
Bénéfices attendus :  
Éviter le risque de générer une aggravation de l’artériopathie du patient.
Permettre de dépister l’AOMI avant qu’elle ne soit symptomatique.
Améliorer la prise en charge des plaies.
 
Idée 22 : Étendre le droit de prescription des lits médicalisés aux infirmières libérales.
Bénéfices attendus :  
Éviter des consultations médicales non justifiées dans un contexte de désertification médicale.
Mieux évaluer les besoins réels en concertation avec les usagers et leurs familles pour respecter autant que faire ce peut la sphère privée que constitue leur lieu de vie.
Éviter les gaspillages d’argent public.
 
Idée 23 : Autoriser les infirmiers libéraux
à prescrire, pour les patients insulinodépendants dont ils ont
la charge, les examens de suivi recommandés par la HAS (hémoglobine glyquée tous les 3 mois, bilan lipidique tous les ans,...).
La plupart du temps, ces examens ne sont pas prescrits par les médecins généralistes, donc non réalisés.
Bénéfices attendus :  
Garantir la surveillance des patients diabétiques insulinotraités.
Permettre au médecin traitant de systématiquement disposer des résultats de suivi selon les recommandations
de la HAS.
Éviter, prévenir la survenue de complications du diabète.
 
Idée 24 : Autoriser les infirmiers libéraux à prescrire des examens biologiques lors de suspicion de déshydratation/ dénutrition.
En fonction des critères observés, il serait intéressant que l’infirmier puisse prescrire des examens biologiques (Clore, sodium, potassium), voire CRP, bilan d’albuminémie.
Bénéfices attendus :  
Rendre plus pertinente la visite du médecin, permettre une réponse plus rapide au patient, dégager des gains d’efficience dans les processus de soins.
Éviter une visite du médecin pour prescrire les examens.
 
Idée 25 : Autoriser l’infirmier à prescrire des compléments alimentaires en cas de dénutrition.
Bénéfices attendus :  Apporter une réponse plus rapide à une situation évaluée par l’infirmière et en assurer le suivi.
 
Idée 26 : Reconnaître l’acte de vaccination comme un acte infirmier.
Bénéfices attendus :  
Améliorer les taux de couverture vaccinale.
Assurer un suivi du calendrier vaccinal par l’infirmier de famille.
Contribuer à maintenir la confiance de la population dans la vaccination.

Dispositifs médicaux

Idée 27 : Supprimer du Code de la Santé Publique la précision selon laquelle « l’infirmière fournit le petit matériel nécessaire à la réalisation des soins ».
Bénéfices attendus :  
Mettre le CSP en conformité avec l’évolution des sciences et des techniques, notamment concernant les dispositifs médicaux.
Réduire les risques d’infection liés aux soins en supprimant le recours à du matériel réutilisable
Lever un frein juridique à la prise en charge par l’Assurance maladie de sets pour pansements des plaies chroniques incluant le petit matériel nécessaire à la réalisation des soins.
 
Idée 28 : Dans certains cas très ciblés, pouvoir réaliser des associations de pansements (remboursées).
Cas des plaies infectées pour lesquelles certaines associations permettraient
de parvenir à des cicatrisations type mèche Sorbact® et autres pansements abosrbants ou Sorbact® et hydrogels
Bénéfices attendus :  
Permettre la fermeture de plaies infectées impossibles à obtenir par ailleurs.
Sauvegarder des membres, éviter douleurs et dépenses lourdes liées aux plaies chroniques.
 
Idée 29 : Rembourser les compresses stériles pour les plaies chroniques.
Bénéfices attendus :  
Réduire le risque d’infections liées
aux soins associé à l’utilisation de compresses non stériles qui entraîne une perte de chance, en particulier pour les familles les plus socialement et culturellement défavorisées.
Se conformer à la plupart des recommandations en la matière, et des protocoles de soins communément admis par le corps infirmier, les institutions et les établissements de santé, les sociétés savantes.
 
Idée 30 : Prévoir rapidement la fabrication des sets de soins pour plaies chroniques.
Bénéfices attendus :  Améliorer la sécurité des soins.
 
Idée 31 : Un boîtier ou un kit « lavage de mains » composé de savon doux liquide avec serviettes à usage unique porté chez les patients pendant la durée des soins.
Bénéfices attendus : Améliorer l’hygiène des mains au domicile des patients.
 
Idée 32 : Possibilité de prescrire le sérum physiologique.
Bénéfices attendus : Éviter une prescription par le médecin. >> Facilité pour les pansements quotidiens.
 
Idée 33 : Prescription des antiseptiques qui sont recommandés par les protocoles mais non disponibles en ville (type Bétadine)
Bénéfices attendus :  
Respecter les recommandations de bonne pratique.
Obtenir le remboursement de ces produits pour les patients.
 
Idée 34 : Permettre en ambulatoire l’utilisation des outils de détersion des plaies fibrineuses utilisables à domicile du type nettoyeur à basse pression.
Bénéfices attendus : Défibriner et déterger des plaies sans outil traumatisant avec nettoyage simultané et pression réglable.

Fluidité des parcours, Simplification des liens hôpital/ville

Idée 35 : Visite de concertation en pré sortie hospitalière.
Pour pallier au manque de coordination des sorties d’hospitalisation avec l’équipe ambulatoire, la proposition consiste à rémunérer, comme cela existe avec les médecins, une visite de l’IDEL référent du patient à l’hôpital pour préparer au mieux la sortie d’hospitalisation.
Bénéfices attendus :
Optimiser le retour à domicile.
Permettre une meilleure organisation des tournées de soins.
Éviter que certaines sorties se fassent dans le cadre des SSIAD dont le budget prévoit la concertation.
 
Idée 36 : Dossier de sortie hospitalière
Tout patient hospitalisé devrait bénéficier, à sa sortie, d’un dossier de liaison comportant une fiche de renseignements détaillée (dernier bilan sanguin, compte rendu d’hospitalisation, soins, régime, traitements médicamenteux, médecin traitant...).
Bénéfices attendus :
Permettre aux infirmières libérales une meilleure prise en charge du patient.
Améliorer le confort du patient à sa sortie.
Créer les conditions favorables à la transversalité et à la coordination des acteurs.
 
Idée 37 : Mise en place au niveau des établissements hospitaliers d’une cellule relation Ville qui comprendrait au moins une infirmière référente ayant une expérience du domicile.
Bénéfices attendus : Fluidification des relations ville/hôpital, meilleure préparation des sorties patients, gain de temps pour les services soignants et les acteurs de ville.
 
Idée 38 : Inscrire dans la loi le concept d’infirmière de famille (infirmière traitante) en miroir de la définition du médecin traitant responsable du parcours patient.
Bénéfices attendus :
Identifier pour chaque usager souffrant de pathologie chronique ou de perte d’autonomie, l’infirmière de son choix, connaissant la situation psycho-médico- sociale de la famille, joignable à tout moment.
Mieux mettre à profit l’approche holistique du soin propre aux infirmières dans un contexte familial pour agir
sur les leviers d’amélioration que constituent l’éducation à la santé, la prévention, la coordination soignante
et l’articulation avec le médico-social, l’observance thérapeutique, le repérage des situations de fragilité.
 
Idée 39 : Carte « identité santé ».
Que chaque patient porte sur lui
une carte « identité santé » avec le nom et les coordonnées du médecin traitant, de l’infirmière référente, ainsi que des informations de première nécessité (patient diabétique, sous anticoagulant...).
Bénéfices attendus :
Sécurité pour le patient en cas d’accident ou de malaise.
Les premiers secours disposent immédiatement d’un interlocuteur à qui s’adresser.
 
Idée 40 : Disposer pour les patients qui sortent de services hospitaliers de prescriptions individualisées protocolisées en fonction des soins à prodiguer.
Bénéfices attendus : Sécurité des soins et meilleure utilisation de l’argent public.

Déplacement à domicile

Idée 41 : Création d’un code barre 2D pour l’identification de chaque professionnel de santé libéral « de premier recours » apposé sur le pare-brise de la voiture en plus du caducée habituel permettant aux services de police de vérifier la véracité des renseignements d’un caducée et ainsi le droit au stationnement gratuit.
Bénéfices attendus :
Éviter les multiples amendes dont les infirmières libérales sont victimes chaque année.
Permettre, via une application sur Smartphone, une identification rapide par un autre professionnel et une mise en relation directe entre eux sur accord des deux parties.
 
Idée 42 : Mallette ou sacoche infirmière ergonomique.
Les modèles actuellement proposés sur le marché ne sont pas conçus en adéquation avec le matériel à transporter. La conception ne permet pas un rangement optimal, ce qui en augmente le poids.
Bénéfices attendus : Pouvoir disposer du matériel nécessaire dans un minimum de temps en ménageant son dos.
 
Idée 43 : Voiture électrique.
Nombreuses sont les IDEL à se situer dans le créneau d’utilisation des voitures électriques (pas de pointe
de vitesse, milieu urbain, 120 km par jour), souhaitant acquérir une voiture électrique, mais elles restent beaucoup plus coûteuses que les véhicules traditionnels (achat, mais aussi travaux d’installation des bornes, compteurs...). Il serait intéressant de lancer au niveau national une opération IDEL véhicules propres sur 30 à 50 000 IDEL par
une aide à l’achat ou un paiement des indemnités kilométriques basé sur 5/6 CV.
Bénéfices attendus :  
Permettre à la France de contribuer à atteindre ses objectifs écologiques.
Relancer l’économie.
Faire une démonstration exemplaire.
 
Idée 44 : Création d’un bloc automobile de rangement amovible spécifique aux besoins des infirmières libérales. Ce bloc devrait comporter un espace isotherme pour les prélèvements sanguins.
Bénéfices attendus : Meilleure garantie des conditions de transport des produits biologiques, facilité d’accès du matériel pour
les IDEL, meilleures conditions de conservation du petit matériel transporté par les IDEL.
 
Idée 45 : Mise en place d’un dégrèvement spécifique pour les infirmiers utilisant des véhicules à faible émission de CO2, au regard des zones géographiques d’intervention (montagne).
Bénéfices attendus :
Équipement automobile qui garantit
les déplacements quels que soient les conditions climatiques.
Prise en compte de la continuité des soins assurée par les IDEL dans ces zones spécifiques.
 
Idée 46 : Financement de la formation à la conduite tous temps, toutes conditions
Bénéfices attendus : Garantir la sécurité des infirmières par tous temps.

Installation

Idée 47 : Mise en place d’une obligation de validation d’un module de formation
à l’exercice libéral sous convention.
Modules de formation comprenant : connaissance des règles professionnelles, de la nomenclature et des textes conventionnels, approche de la gestion d’un cabinet
Bénéfices attendus : Responsabilisation des professionnels conventionnés et réduction des contentieux Assurance maladie/ professionnels de santé
 
Idée 48 : Instaurer un véritable tutorat
Bénéfices attendus :
Permettre aux cabinets infirmiers d’être de « vrais » lieux de stage et former les infirmières libérales à la « maîtrise de stage ».
Permettre aux infirmières tuteurs de stage d’être rémunérées pour assurer cette fonction, à l’instar de ce qui est mis en place dans la médecine générale.
 
Idée 49 : Permettre aux étudiants en stage dans les cabinets libéraux de réaliser des actes de soins qui puissent être facturés, au même titre que les remplaçants, et ainsi mettre fin au paradoxe qui consiste à autoriser les étudiants à réaliser des actes, mais à ne pas les rembourser, en modifiant l’article 5 des dispositions générales de la NGAP.
 
Idée 50 : Appliquer chez les infirmières libérales la même réduction fiscale que chez les entreprises qui accueillent des stagiaires, à savoir 100 € par semaine de stage effectué.
Bénéfices attendus :
Reconnaître les compétences pédagogiques et la qualité d’entrepreneur.
Faciliter l’accueil des stagiaires.
 
Idée 51 : Livret installation
Développer ou généraliser un « livret installation » pour chaque infirmière s’installant en libéral, à faire remettre par la CPAM lors de la signature de la convention présentant les informations essentielles, le rappel des différentes demandes vers les organismes, tels
que Carpimko, Urssaf, les règles professionnelles de base, les obligations de la carte CPS...

Régulation, Accès aux soins

Idée 52 : Créer une consultation infirmière d’urgence en ville et associer les infirmières libérales à la permanence des soins en appui des médecins généralistes selon le même mode de rémunération.
Bénéfices attendus :
Répondre aux petites urgences pour lesquelles l’infirmière pourrait opérer un tri et mettre en œuvre les mesures appropriées selon un arbre décisionnel élaboré en collaboration avec les médecins et le 15.
Concentrer les ressources médicales pour les cas les plus graves et éviter le recours abusif aux services d’urgences
 
Idée 53 : Obtenir une cotation pour la réponse aux appels d’urgence et l’intervention infirmière en cas d’absence médicale le soir ou les week-ends.
 
Idée 54 : Disposer d’un Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR) libéral dédié
aux infirmières (service fournissant
aux professionnels de santé une aide à l’orientation des patients, en donnant accès à la description formalisée, fiable et actualisée des ressources infirmières sur le territoire de santé, au niveau régional, voire interrégional).
Bénéfices attendus : Orienter les patients qu’une IDEL ne peut pas prendre en charge vers les collègues disponibles en 2 « clics » d’ordinateur et ne plus passer des heures au téléphone pour ne pas laisser un malade sans solution de soins.
 
Idée 55 : Création à l’échelle des bassins de vie de répertoires de contacts exhaustifs du champ sanitaire et médico-social accessible sur le net.
Bénéfices attendus :
Meilleures connaissances des ressources disponibles par les acteurs et les usagers possibilité à terme d’afficher du crédit temps disponible notamment pour les acteurs de santé (agenda anonymisé en ligne).
Meilleure régulation des soins 

Gestion du cabinet

Idée 56 : Mise en place de centrales d’achats spécifiques aux infirmières libérales, véhicules, accessoires de conduite, matériels informatiques notamment
Bénéfices attendus :
Réduction des coûts et mutualisation des bancs d’essai.

Structuration de la profession

Idée 57 : Soutien à la création d’une société savante pour les infirmiers d’exercice libéral.
Bénéfices attendus :
Meilleure prise en compte par les pouvoirs publics des spécificités de l’exercice libéral, contre balancer le leadership hospitalo-centré.
Apporter le concours de la société savante à la HAS afin d’établir des recommandations les plus adaptées à l’exercice libéral.
 
Idée 58 : Recensement au niveau régional, voire national, des structures mono disciplinaires et pluri praticiennes infirmières.
Bénéfices attendus :
Disposer d’une base de données permettant de mettre en relief l’organisation du secteur libéral infirmier (nombre de professionnels, structures juridiques, moyens de coordination, etc.).
Accélérer la structuration de la profession vers des statuts assumés d’entrepreneurs libéraux. 

Bonnes pratiques

Idée 59 : Encourager la production de guidelines décrivant des actes de soins spécifiquement effectués par les infirmiers libéraux.
Bénéfices attendus : Permettre aux infirmières d’améliorer leurs pratiques. 

 
Idée 60 : Travailler sur un référentiel qualité en libéral.
Bénéfices attendus : Permettre l’optimisation de la qualité des soins tant pour ce qui concerne la pratique que l’environnement matériel.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017