Connectez-vous S'inscrire
MENU


En Bretagne, l’orientation des patients vers les services de soins de suite et réadaptation favorisée par ORIS

Rédigé par Rédaction le Vendredi 29 Mai 2015 à 08:15 | Lu 334 fois
SIS


Simplifier le parcours du patient entre un hôpital et un service de soins de suite et de réadaptation (SSR) ou une hospitalisation à domicile (HAD), tel est l’objectif d’ORIS, Outil de Régulation des Inscriptions en SSR et HAD. Entre 2011 à 2014, le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) e-Santé Bretagne a déployé le service ORIS sur 108 établissements de santé de la région, avec le soutien de l’ARS Bretagne.


Après une hospitalisation dans un service de médecine ou de chirurgie, le patient peut parfois être dirigé vers un service plus adapté qui assurera son suivi. Il s’agit alors des soins de suite et de réadaptation lorsqu’il ne peut rentrer directement chez lui, ou de l’hospitalisation à domicile.
 
Grâce à ORIS, les professionnels de santé (cadres de santé, médecins, secrétaires médicales...) prennent contact avec les différentes structures de la région pour vérifier si elles ont de la disponibilité. Il suffit alors de se connecter au service ORIS accessible par internet sur la plateforme Télésanté Bretagne, pour générer une demande d’inscription visible par plusieurs récepteurs. ORIS s’appuie sur l’application Alfa Lima Orientation, développée par l’éditeur SIB.

Une demande d’inscription générée en un clic

Le service est actuellement utilisé sur plus d’une centaine d’établissements de la région. Il est mis à disposition de tous les établissements de santé bretons ayant une activité MCO (médecine chirurgie obstétrique), les émetteurs des demandes, ainsi que les SSR et/ou HAD, les récepteurs.
 
Les établissements demandeurs peuvent générer en un seul clic une demande d’inscription accompagnée d’une fiche de liaison. Elle permet aux récepteurs de prendre connaissance de la pathologie du patient, de ses traitements, de son parcours médical... et de pouvoir se positionner rapidement sur un éventuel accueil.
 
Trois types de réponses sont possibles :

- Refus : le patient ne peut être pris en charge dans l’établissement récepteur,
- Accord : la demande émise par le service MCO est acceptée par un service qui accueillera le patient,

- Demande de renseignement : la demande est en attente d’informations supplémentaires
En Bretagne, l’orientation des patients vers les services de soins de suite et réadaptation favorisée par ORIS

Gagner du temps au quotidien

ORIS permet de réguler l’orientation des patients d’unités de court séjour vers des services de SSR ou HAD. Il permet aussi d’éviter l’encombrement des unités de soins et facilite la gestion et la fluidité des inscriptions.
 
Simple et intuitif, ORIS permet aussi aux professionnels de santé de gagner du temps au quotidien. Avec un tableau de bord dynamique, l’ensemble des acteurs peut suivre en direct les demandes en cours. Chaque établissement est autonome sur la configuration d’ORIS.
 
Auparavant, les demandes d’admissions étaient envoyées par fax. Aujourd’hui, cela représente moins de 5% des demandes. Grâce à cet outil informatisé, les données sont désormais plus claires et plus lisibles, il y a aussi moins de données manquantes, notamment dans la fiche de liaison. De plus, le partage des réponses permet une affectation plus rapide et plus adaptée du patient, les interrogations et réponses étant partagées et visibles par tous les professionnels de santé concernés.

Un service basé sur les besoins de professionnels de santé

Une expression de besoins, menée de 2009 à 2010, a permis de choisir cet outil. Celle-ci a été portée par des professionnels de santé du territoire de santé n°2 (Quimper, Douarnenez, Pont l’Abbé).
 
ORIS a été déployé progressivement de 2011 à 2014 sur les 8 territoires de santé bretons. Sur chaque territoire de santé, le GCS e-Santé Bretagne s’appuie sur des établissements référents qui l’accompagnent pour le suivi, le déploiement et la maintenance de ce service. En cumulé, la Bretagne génère plus de 3400 demandes par mois. En 2015, ORIS devrait être déployé auprès des Unités de Soins Longue Durée (USLD).

À terme, un outil d’aide à la décision partagé

L’Agence Régionale de Santé (ARS) Bretagne, explique son soutien : « La coordination entre professionnels dans le cadre d’un parcours de santé est une priorité du Projet Régional de Santé. Cet objectif a conduit l’ARS Bretagne à soutenir la mise en œuvre d’initiatives structurantes tel que le projet ORIS. Ce service permet aujourd’hui de répondre à deux enjeux majeurs :
- S’assurer d’une prise en charge adaptée et de qualité pour un patient requérant des soins de suite ;
- Simplifier la relation entre professionnels prescripteurs et receveurs. À la clé : une facilitation des démarches entres les établissements de santé, une réduction des délais d’admission des patients, une meilleure pertinence des orientations, et plus largement une plus grande fluidité des parcours. A terme, l’enjeu sera fournir un outil d’aide à la décision partagé afin de mieux planifier l’offre de soins, en réponse aux besoins des patients, en articulation avec la mise en œuvre d’un Répertoire Opérationnel des Ressources. » 

À propos du GCS e-Santé Bretagne

Fondé en 2007 par la volonté des fédérations de professionnels et d’établissements de santé de Bretagne, le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) assure la maîtrise d’ouvrage opérationnelle des projets et services de e-santé en Bretagne. Sa mission consiste à développer des services numériques performants, interopérables et sécurisés, respectant la confidentialité des données médicales, au service de la qualité et de la continuité de prise en charge des patients.
 
Architecte de la e-santé, le GCS promeut, pilote et coordonne les projets mutualisés permettant les échanges numériques entre tous les professionnels de santé, qu’ils exercent en cabinet libéral, en établissement de santé ou médico-social.
 
Son action fédératrice s’inscrit dans la durée, pour construire l’espace numérique régional de santé (ENRS), plateforme de services partagés pour tous les acteurs de santé. Son action n’est légitime que par l’implication et la participation active de ses 115 membres.
 
www.esante-bretagne.fr





1.Posté par Gerbaulet le 07/12/2015 00:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est donc l'équivalent de "trajectoire" en Rhône Alpes et autres régions françaises qui fonctionne déjà, mais le "en un seul clic " fait rêver.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017