Connectez-vous S'inscrire
MENU

8èmes Trophées de l’Hospitalisation Privée : 22 cliniques distinguées en 2015 pour leur créativité et leur engagement au service des patients

Rédigé par Rédaction le Jeudi 18 Juin 2015 à 12:58 | Lu 335 fois


Vingt-deux cliniques innovantes et engagées en faveur de l’excellence médicale, de la qualité et de la sécurité des soins, de l’innovation, du bien-être du personnel et des patients, ont été distinguées mercredi 17 juin lors de la 8ème édition des Trophées de l’hospitalisation privée.


« Je suis particulièrement heureux et fier de décerner ces trophées qui témoignent de la mobilisation absolue de l’hospitalisation privée au service des 9 millions de patients qui nous font confiance chaque année », a déclaré le président de la FHP, Lamine Gharbi, lors de la cérémonie de remise des prix, au siège du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), devant un parterre de 300 personnes.

« En dépit des mesures politiques et économiques hostiles auxquelles nous avons à faire face, nos établissements et leurs personnels soignants continuent de faire preuve de trésors de créativité et d’engagement en matière de soins et de prise en charge. Ce sont partout des initiatives formidables qui enrichissent et donnent du sens à notre mission première qui est le soin. Patients, soignants, tout le monde est gagnant ! », a-t-il ajouté.

Cette année encore, les lauréats ont été choisis par des jurys de personnalités reconnues et indépendantes du secteur de la santé qui devaient départager un nombre record de dossiers, avec plus de 130 candidatures déposées, et ce dans six catégories : « qualité », « relations usagers », « ressources humaines », « médical », et deux nouveautés pour cette édition : « santé connectée » et « sport et santé ». 

Le Palmarès des Trophées 2015


Catégorie « Santé Connectée »

La Clinique Pasteur (Toulouse, 31) – Programme e-c@rdiologie : une offre de surveillance par télémédecine. 

L’établissement s’est engagé dans un programme de développement clinique en télé-cardiologie afin de bien suivre les patients implantés avec des prothèses cardiaques (pacemakers, défibrillateurs) et qui nécessitent une surveillance particulière. Leur domicile étant situé en moyenne à 75 km de la clinique, le centre e-c@rdiologie permet ainsi aux patients d’être télé-surveillés au jour le jour par une équipe dédiée de médecins rythmologues et d’infirmières formées aux pratiques de télé-cardiologie pour pouvoir exercer à distance une prise en charge médicale préventive ou corrective : suivi du rythme cardiaque, vérification du bon fonctionnement de l’appareil, visualisation des alertes, anticipation rapide en cas de nécessité d’hospitalisation. Un progrès considérable puisqu’auparavant, ces patients ne bénéficiaient d’une consultation de contrôle que tous les six mois.
 
Les deux autres nominés étaient :
 - Clinique Lyon Champvert (Clinea, Lyon, 69) – Intérêts et précaution d’emplois des capteurs activité en psychiatrie.
 - CHP Saint-Grégoire (Vivalto Santé, Saint-Grégoire, 35) – « Mes patients » toujours au creux de ma main... ou comment garder le lien direct avec mon patient et l’établissement. 

Catégorie « Médical »

Polyclinique de Blois (La Chaussée Saint-Victor, 41) – Amélioration du confort des patients par l’utilisation de nouvelles sondes urétérales dans les obstructions de l’urètre.

L’équipe chirurgicale du service urologique de l’établissement a eu l’idée de mettre au point de nouvelles sondes urétérales baptisées JFil et MiniJFil, qui permettent d’améliorer la qualité de vie des patients et de réduire la durée de traitement d’un gros calcul du rein. Ces sondes évitent non seulement toute irritation vésicale (sentiment de besoin urgent, éventuelles incontinences et autres pesanteurs pelviennes) mais favorisent aussi la dilatation de l’uretère car la présence de fils dans l’uretère semble engendrer des adaptations anatomiques. Conséquence : par ce canal habituellement fin pourront ainsi être évacués des fragments de calculs et autres débris de tumeur. Cette avancée ouvre de nombreuses perspectives et devrait modifier les techniques urologiques à l’avenir.

Les deux autres nominés :
- Collège des psychologues Clinea-Orpea (Longpont sur Orge, 91) – La revue « Cliniques, paroles de praticiens en institutions ».
- Centre de réadaptation fonctionnelle (CRF) Gustav Zander (Aix-les-Bains, 73) – Programme rééducatif interdisciplinaire Park-pro. 

Catégorie « Sport et Santé »

La Clinique SSR L’Eau Vive (Turriers, 04) – Une passerelle avec le centre nautique de Gap.
 

Ne pas s’arrêter au milieu du gué, tel pourrait se résumer l’objectif de l’établissement. Afin que les patients ayant suivi des activités sportives au centre puissent les poursuivre dès leur retour au domicile dans les clubs sportifs de la ville, l’établissement a initié une passerelle avec le centre nautique de Gap. Le sport est mis en place pour optimiser les ressources individuelles de la personne handicapée afin de lui permettre très tôt de repousser les limites qu’imposent les déficiences et autres handicaps situationnels. Il devient ainsi une activité valorisante et libératrice par rapport au handicap car vecteur d’autonomie, d’intégration et de plaisir dans la vie quotidienne. En clair un facteur de réussite et d’intégration sociale. Fort du succès rencontré par ce lien incitatif tissé entre sport et milieu hospitalier, d’autres activités passerelles – ski, voile, handbike, marche, danse – devraient très prochainement être mises en place.

Les deux autres nominés :
- Polyclinique Saint Côme (Compiègne, 60) – Sport et Santé Cancer, Sport et Santé Obésité.
- La Clinique SSR pédiatrique AJO les Oiseaux (Le Noble Age, Sanary-sur-Mer, 83) – Rugby passerelle : quand les univers du sport et de la santé se connectent. 

Catégorie « Qualité »

Le Centre Clinical (Vedici, Angoulême, 16) – L’accueil du patient au bloc opératoire : vers un nouveau mode de prise en charge personnalisé.
 

L’établissement s’est engagé dans une démarche d’amélioration et de sécurisation de la prise en charge des patients au bloc opératoire pour réduire stress et appréhension. Formation des personnels, réaménagement des zones d’attente et gestionnaire des flux pour diminuer le temps d’attente, entrée debout au bloc opératoire, tenue vestimentaire de la personne opérée mieux adaptée, port d’un badge par les soignants pour faciliter leur identification, accompagnement par l’hypnose sont autant d’améliorations apportées.

Les deux autres nominés :
- Clinique Lyon Champvert (Clinea, Lyon, 69) – L’atelier interactif, une façon de considérer le patient comme un soignant qui s’ignore pour l’aider à réduire sa consommation de benzodiazépines.
- Hôpital privé de l’Estuaire (Générale de Santé, Le Havre, 76) – Sécurisation de la prise en charge des patients dans le parcours d’ambulatoire grâce au passeport DIASPAD. 

Catégorie « Ressources Humaines »

Clinique Les Glénan (Clinea, Bénodet, 29) – « La chambre des erreurs » : un nouvel outil pour fédérer l’ensemble des professionnels autour de la gestion des risques.

L’établissement a conçu un outil de simulation baptisé la « chambre des erreurs » afin de sensibiliser une centaine de professionnels de santé à la gestion des risques. Une chambre de patient a été reconstituée avec un lit, un mannequin, un plateau adaptable, du matériel à usage unique, un pied à perfusion, un dossier médical. A charge pour les professionnels d’identifier les vingt «écarts » par rapport aux bonnes pratiques. Ouverte quatre heures par jour pendant une semaine, elle a permis aux 84 volontaires, avec l’aide des cadres de la clinique, de se confronter aux situations à risque pour le patient afin d’améliorer leurs capacité à y faire face.

Les deux autres nominés :
- Groupe Générale de Santé (Paris,75) – Parcours de formation à l’attention des travailleurs handicapés, dispositif de pré-qualification et préparation au diplôme d’Etat d’aide-soignant.
- Polyclinique de la Ligne Bleue (Epinal, 88) – Mise en place d’un Learning Management System pour l’intégration et la formation des salariés. 

Catégorie « Relations avec les usagers »

Polyclinique de l’Ormeau (MédiPôle Partenaires, Tarbes, 65) – Tête à tête : pour un moment de plaisir, de détente et un « lâcher prise » face au cancer.
 

Dans le service de soins de support en cancérologie, une équipe d’infirmières et de professionnels de l’établissement ont relevé le défi d’accompagner les patients face à la maladie. Le temps d’une séance photos, une dizaine de patients en cours de traitement ambulatoire de chimiothérapie ont été maquillés et coiffés sans qu’ils puissent se voir, puis installés devant un miroir pour un tête-à-tête avec eux-mêmes. L’occasion pour chacun d’eux d’aborder autrement la maladie. Un moyen aussi de favoriser l’estime de soi. Immortalisé par un photographe, chacun de ces moments uniques a également été filmé par un réalisateur, ces travaux ayant donné lieu à une exposition intimiste à la mairie de Tarbes pendant tout le mois d’octobre Rose. Cet événement avait pour but de sensibiliser le grand public à la prévention et au dépistage du cancer du sein. Ce projet « tête à tête » a permis de resserrer les liens entre les différents acteurs de la prise en charge des patients et de renforcer le travail en équipe pluridisciplinaire.

Les deux autres nominés :
- Capio Polyclinique du Parc (Toulouse, 31) – Développement et diffusion d’un film d’animation «Comment bien préparer votre séjour» dans le cadre du déploiement du protocole RRAC (récupération rapide après chirurgie).
- Centre hospitalier privé de Saint-Brieuc (Saint-Brieuc, 22) – La Passerelle i-Santé pour permettre à l’équipe soignante d’être au courant de toutes les situations de souffrance. 

Trophées « Coup de Cœur du Jury »

Enfin, le jury a décerné également un Trophée « Coup de cœur » à :

- Polyclinique de Navarre (Pau, 64) pour son initiative « Bienveillance sonore du nourrison ».
- Clinique Les Jardins de Sophia (Castelnau-le-Lez, 34) pour son initiative « L’art martial pour combattre Alzheimer ».
- Clinique Saint-Christophe (Bouc-Bel-Air, 13) pour son initiative « Soigner les "maux" avec des "mots"».
- Groupe Générale de Santé (Paris, 75) pour son initiative « Parcours de formation à l’attention des travailleurs handicapés, dispositif de pré-qualification et préparation au diplôme d’État d’aide-soignant» (également nominé en catégorie Ressources Humaines).
- Polyclinique du Parc (Cholet, 49) pour son initiative « La musique, une nouveauté dans l’accompagnement périnatal ». 
 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017