Connectez-vous S'inscrire
MENU

160 jeunes chercheurs félicités par Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Rédigé par Rédaction le Vendredi 25 Octobre 2013 à 14:16 | Lu 450 fois


Au cours des "Journées Jeunes Chercheurs" organisées par la Fondation ARC mercredi 23 et jeudi 24 octobre 2013, 160 jeunes chercheurs en cancérologie ont reçu les félicitations de Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.


160 jeunes chercheurs félicités par Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
La Fondation ARC pour la recherche sur le cancer a accueilli, jeudi 24 octobre 2013, Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, laquelle a félicité les 160 jeunes chercheurs présents pour leur travail tour en leur adressant ses encouragements.

Les jeunes chercheurs d’aujourd’hui, pionniers de la recherche de demain

À l’heure de la compétition internationale et de la mobilité des talents, ces jeunes chercheurs en cancérologie, tous insérés dans des laboratoires de recherche basés en France, se sont mobilisés durant deux jours pour échanger et dégager les pistes de recherche de demain. Ils sont les véritables acteurs et témoins de la vitalité de la recherche française en cancérologie.
 
Avec plus de 10 millions d’euros spécialement affectés aux jeunes chercheurs (sur les 30 millions consacrés à la recherche), la Fondation ARC se positionne ainsi comme un acteur incontournable de la recherche et comme premier soutien des jeunes chercheurs en cancérologie.

Les résultats du jury

Geneviève Fioraso aux côtés de Jacques Raynaud, Président de la Fondation Arc et des jeunes chercheurs (Crédit photo : Fondation ARC)
Geneviève Fioraso aux côtés de Jacques Raynaud, Président de la Fondation Arc et des jeunes chercheurs (Crédit photo : Fondation ARC)
Pour clôturer les Journées Jeunes Chercheurs le jeudi 24 octobre, plusieurs prix scientifiques ont été décernés.
 
Le Prix Kerner du meilleur article de vulgarisation a récompensé trois lauréats.
 
-  Diane Kottler, de l’Hôpital Cochin à Paris, a reçu le premier prix avec une récompense de 1 000 
euros pour son article Cancer du canal anal, un nouveau pas vers le dépistage.
 
-  Le second prix de 800 euros a été décerné à Sylvain Tollis, de l’Université de Bordeaux 2, pour son article Tous les chemins mènent aux Pôle, la perception de l’espace par les cellules.
 
-  Enfin, le troisième prix de 600 euros a récompensé Chloé Guedj, de l’Institut Cochin à Paris, pour son article intitulé La synapse immunologique, un dialogue étroit entre deux cellules. 

 
Le Prix Hélène Stark de la meilleure présentation scientifique a quant à lui récompensé les meilleurs exposés oraux et présentations de "posters".
 
-  Ainsi, Aurélie Petit, de l’Institut Bergonié à Bordeaux, a reçu le Prix Hélène Stark dans la catégorie Master 2, d’un montant de 1000 euros, pour son poster sur la Validation d’un nouveau test de dépistage gériatrique en oncologie.
 
-  Dans la catégorie Thèse, Mélanie Bruchard, du Centre Georges François Leclerc à Dijon a reçu le Prix Hélène Stark pour son exposé oral sur l’activation de certaines cellules immunitaires par la chimiothérapie (Modulation de la tolérance immunitaire par la chimiothérapie et identification de nouvelles cibles thérapeutiques).
 
-  Compte tenu de la grande qualité des posters présentés dans la catégorie Thèse, le jury a décidé de récompenser cette année, à titre exceptionnel, 3 lauréats. Ainsi, Nicolas Tavernier (Institut Jacques Monod, Paris), Emilie Montellier (Institut Albert Bonniot, Grenoble) et Paulina Marzec (Institut de Génétique Humaine de Montpellier) ont reçu le Prix Hélène Stark – Catégorie Thèse d’un montant de 3 500 euros chacun.
 
-  Dans la catégorie Post-doctorat, deux communications orales ont été primées : Roman Gorelik du Laboratoire d’Enzymologie et Biochimie Structurales à Gif-sur-Yvette et Elodie Lanet de l’Institut de Biologie du Développement à Marseille. Enfin, également dans la catégorie Post-doctorat un dernier lauréat a reçu le Prix Hélène Stark pour son poster : Johanna Chiche (Centre Méditerranéen de médecine moléculaire de Nice) qui travaille sur un marqueur de mauvais pronostic chez certains cancers. Ces trois derniers lauréats ont reçu un prix d’un montant de 5 000 euros chacun. 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017